Le calme est revenu à Milwaukee après deux nuits de violence

le
0
 (Actualisé avec bilan de la nuit sous couvre-feu, visite 
annoncée de Donald Trump) 
    MILWAUKEE, Wisconsin, 16 août (Reuters) - Un calme relatif 
est revenu à Milwaukee où le couvre-feu imposé lundi soir aux 
adolescents et les appels à la retenue lancé par les 
représentants de la communauté noire semblent avoir apaisé les 
esprits. 
    La ville du Wisconsin est en proie à de vives tensions 
depuis la mort d'un jeune Noir de 23 ans, Sylville Smith, tué 
samedi après-midi par un policier noir alors qu'il tentait de se 
soustraire à un contrôle. Les autorités ont indiqué qu'il était 
armé et qu'il avait refusé de lâcher son arme. 
    Deux nuits de violentes manifestations émaillées de coups de 
feu ont suivi. La mairie a imposé un couvre-feu s'appliquant aux 
adolescents à partir de 22h00 et les appels au calme se sont 
succédé. 
    Les forces de l'ordre n'ont fait état que de six 
arrestations dans la nuit de lundi à mardi. Aucune destruction 
majeure de biens matériels n'a été signalée. 
    Le chef de la police de Milwaukee, Ed Flynn, a déclaré qu'un 
calme relatif était revenu. Il a remercié le rôle joué par les 
représentants de la communauté noire pour réduire les tensions. 
    Le maire de la ville, Tom Barrett, a prévenu lundi que le 
couvre-feu resterait en vigueur "aussi longtemps que 
nécessaire". 
    Donald Trump, le candidat républicain à la Maison blanche, 
est attendu ce mardi dans la ville pour une réunion électorale. 
 
 (Brendan O'Brien avec David Ingram à New York et Eric Beech à 
Washington; Julie Cariat et Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant