Le calendrier des négociations syriennes est hypothétique, dit l'opposition

le
0
    BEYROUTH, 2 mars (Reuters) - La date du 9 mars retenue par 
le médiateur de l'Onu pour la reprise des discussions entre les 
représentants du régime et de l'opposition syrienne restera 
hypothétique tant que la cessation des hostilités ne 
s'accompagnera pas de l'acheminement d'une aide humanitaire, a 
déclaré mercredi George Sabra, un des hauts responsables de 
l'opposition. 
    "Tant que la trêve ne contribue pas à la mise en oeuvre des 
termes (de la résolution 2254 des Nations unies), toutes les 
dates pour une reprise des négociations demeurent 
hypothétiques", a-t-il dit à la chaîne de télévision Arabia al 
Hadath. 
    "Quelle est la valeur d'une trêve si les entités chargées de 
la surveiller -- c'est-à-dire l'Amérique et la Russie -- ne 
poussent pas toutes les parties à s'y conformer ?", a-t-il 
poursuivi. 
    L'opposition syrienne réclame que les clauses humanitaires 
de la résolution 2254 soient respectées. Son article 12 demande 
l'acheminement de l'aide humanitaire dans les zones assiégées et 
l'article 13 exige l'arrêt du bombardement des populations 
civiles. 
    L'émissaire de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, a 
déclaré mardi que le nouveau cycle des négociations sur la paix 
en Syrie s'ouvrirait le 9 mars.  ID:nL8N16963X  
 
 (Lisa Barrington et Ali Abdelatti; Jean-Philippe Lefief et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant