Le cacao ivoirien en attente de pesticides

le
0

(Commodesk) Si septembre est humide et le ciel couvert, les cabosses subiront la pourriture brune, estiment les cultivateurs de cacao ivoirien, qui s'étonnent de ne pas avoir encore reçu de pesticides du Conseil Café-cacao. Ces produits sont appliqués habituellement en juillet-août.

L'une des principales missions du conseil en contrepartie de la cotisation des cacaoculteurs est la distribution de ces produits phytosanitaires destinés à protéger les récoltes, ainsi que de sacs pour les transporter, rappelle un représentant de coopérative.

Pour la campagne 2010/2011, le CGFCC avait mis à la disposition des producteurs de quoi traiter 550.000 hectares en insecticides, et la moitié en fongicides, tout en déplorant que cela ne représente qu'un quart des surfaces plantées en cacaoyers.

A Abengourou, dans l'est, ou à Daloa, d'où provient le quart de la récolte, les cultivateurs redoutent que l'absence de traitement affecte leurs rendements. Et comme la sécheresse d'avril a donné des fèves rabougries, les exportateurs seront réticents à secourir les planteurs.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant