Le CAC 40 voit rouge

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - TENDANCE

Le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement (dit "taux de refi") demeure donc à 0,75%. Le taux de la facilité de prêt marginal est maintenu à 1,50% et celui de la facilité de dépôt à 0,0%.
Le patron de la BCE a confirmé que la politique monétaire restera accommodante aussi longtemps que nécessaire... "Dans les semaines à venir nous suivrons de très près toutes les informations reçues sur l'évolution monétaire et économique et nous évaluerons tout impact sur les perspectives pour la stabilité des prix", a-t-il ajouté, en rappelant son leitmotiv : "les gouvernements doivent intensifier leurs efforts de réformes structurelles au niveau national et renforcer la gouvernance de la zone euro, y compris la mise en oeuvre de l'union bancaire". Le gouverneur a confirmé le maintien aussi longtemps que nécessaire, des adjudications à taux fixe et allocation pleine.

ECO ET DEVISES

Quant au contexte économique, une reprise "graduelle" est toujours attendue au second semestre de l'année par la BCE, même si les risques restent orientés à la baisse. Pour mémoire, la banque centrale européenne a révisé ses perspectives de croissance en légère baisse le mois dernier. Elle vise désormais une croissance comprise entre -0,1% et -0,9% cette année, soit une médiane de -0,5%. Pour 2014, elle table sur un PIB compris entre 0% et 2%, contre +0,2% à +2,2% projeté en décembre dernier. Dans sa dernière note de conjoncture publiée ce jeudi, l'institut Markit Economics note de son côté que "les inquiétudes demeurent, l'économie de la zone de la monnaie unique ne montrant aucun signe de reprise"...

D'après le Département américain au Travail ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 30 mars se sont établies sur un rythme de 385.000, contre un consensus de place de 350.000 et un niveau de 357.000 une semaine avant. Les inscriptions "initiales" ont donc grimpé de 28.000 en comparaison de la semaine antérieure.

Selon la dernière étude de la firme Challenger, Gray & Christmas sur le sujet, les destructions de postes annoncées en mars 2013 par les entreprises aux Etats-Unis ont augmenté de 30% en comparaison de l'an dernier. Elles ressortent au nombre de 49.255 en mars de cette année, contre 55.356 un mois avant et 37.880 en mars 2012. Notons tout de même que les destructions d'emplois annoncées en mars, l'an dernier, ressortaient au plus bas de dix mois.
L'euro termine sur la barre des 1,28/$ ce soir entre banques.

En France, L'indice PMI français des services, compilé par Markit, est ressorti à 41,3 points en mars, selon les données définitives, soit en-deçà de la lecture initiale de 41,9 points, et des 43,7 points de février. Il s'agit d'un plancher de 49 mois. Quant à l'indice composite, il s'établit à 41,9 points après 43,1 points en février. L'indice des directeurs d'achats signale une phase de contraction économique lorsqu'il est inférieur à 50 et une phase de croissance quand il est au-delà de ce cap.

VALEURS EN HAUSSE

* Cybergun
: +20%. La restructuration financière est lancée ! Un protocole d'accord a été signé avec les banques créancières pour restructurer la dette bancaire et confirmer les financements court terme, tandis que la cession des actifs de la filiale SMK Sportsmarketing et de la filiale de jeux vidéo I2G pour un montant global de près de 5 millions d'euros est lancée. La société prévoit de surcroît une augmentation de capital de 4,7 millions d'euros avec droits préférentiels de souscription pour les actionnaires existants. Des investisseurs représentant quelque 75% de ce montant ont manifesté leur intérêt.

* Alcatel-Lucent : +7,5%. Le titre est aidé par la Deutsche Bank qui a décidé ce matin de relever à l'achat sa recommandation sur le dossier, alors qu'elle était à conserver depuis quasiment un an... Le courtier joue le retournement de la situation du groupe et porte du même coup de 1 à 1,80 euro son objectif de cours.
En parallèle, le secteur profite des annonces de l'américain Cisco qui a utilisé une partie de son trésor de guerre avec le rachat de la société britannique Ubiquisys pour 310 millions de dollars en numéraire. Cette entreprise détenue par des fonds et des capital-risqueurs est spécialisée dans les femtocells, ces éléments de réseaux miniatures destinés à améliorer la connectivité en intérieur principalement. Ubiquisys se présente comme le numéro un mondial de ces petits points d'accès, malgré une existence relativement courte puisque la société a été fondée en 2004 par un ancien de Lucent, Will Franks. En attendant, Alcatel-Lucent a dévoilé hier une innovation en matière de solution de dématérialisation des équipements de réseau très prometteuse dans un marché qui est appelé à croître pour représenter en 2016 quelques 3,7 milliards de dollars de revenus, selon le cabinet IDC. Le produit a été développé par Nuage Networks, une entité dédiée formée par l'équipementier sur le modèle de celle qui a fait le succès de sa percée dans les routeurs, qui débutera en mai les essais de sa nouvelle plateforme chez le britannique Exponential-e, le français SFR, le canadien TELUS et au sein de l'UMPC, le centre hospitalier de Pittsburgh aux Etats-Unis. La solution sera commercialisée dans le monde entier mi-2013.

* Areva : +6,5%. Le groupe et le japonais Mitsubishi auraient été choisis pour construire 4 réacteurs nucléaires en Turquie, écrit ce matin le 'Nikkei'. Le quotidien japonais cite des sources turques et japonaises, affirmant que le ministère de l'Energie turc a informé récemment Tokyo de sa décision de confier ce contrat, estimé à 22 Milliards de Dollars, au tandem franco-japonais. Les 4 réacteurs prévus à Sinop sur la Mer Noire, auront une capacité totale de l'ordre de 4,5 Gigawatts, et le site sera géré par le groupe français GDF Suez, poursuit le quotidien. La construction des réacteurs commencera en 2017 pour une mise en service du premier réacteur prévue en 2023. Le Japon devrait annoncer officiellement sa décision d'entrer en négociations exclusives avec le consortium dans la foulée d'un sommet envisagé début mai entre les Premiers ministres turc et japonais. Le contrat était également convoité par des groupes chinois, sud-coréens et canadiens.

* Renault : +3% suivi de EDF, AKKA

* Steria : remonte de 1,5% avec ADP

* Vivendi : +1%. Le groupe aurait décidé de changer une nouvelle fois le patron de SFR ! Selon 'Les Echos' du jour, le président du conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, aurait désigné Jean-Yves Charlier, l'actuel directeur général en charge des télécoms de Vivendi, pour piloter le numéro 2 français de la téléphonie mobile, en difficulté face à la concurrence. M. Charlier, un Belge de 49 ans qui a notamment été responsable d'une division de BT puis DG de Colt Telecom, deviendrait ainsi le cinquième directeur général de SFR en un peu plus d'un an, après Frank Esser, Jean-Bernard Lévy, Michel Combes et Stéphane Roussel. Ce dernier ne serait pas désavoué pour autant : M. Roussel deviendrait président de l'opérateur, mais n'en gérerait plus les affaires courantes, poursuit le quotidien économique. A travers ce remaniement, M. Fourtou chercherait à donner des gages aux actionnaires du groupe de médias et télécoms, qui ont été échaudés par l'échec des cessions envisagées par Vivendi (SFR et le brésilien GVT) et la lenteur des négociations en cours (vente de Maroc Telecom).

* France Télécom : +0,5% avec GDF Suez, Publicis, Veolia, Eurotunnel, Havas et Casino

VALEURS EN BAISSE

* Iliad
: -4%. Le titre subit des prises de bénéfices alors qu'il a atteint des sommets.

* STM : redonne 4% aussi avec Stentys

* Nexity : -3% suivi de Colas

* EADS : -2% avec Michelin, L'Oreal, Atos, Vicat et Valeo

* Essilor : recule de 1% en compagnie de Lagardere et de Saft

Finance Plus, édité par lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant