Le CAC 40 toujours en panne de mixité

le
0
(NEWSManagers.com) - On en parle de plus en plus, mais les résultats ne sont pas encore à la hauteur des attentes. La mixité au sein des entreprises, notamment au sein des grandes entreprises, reste plus que jamais un défi que seulement quelques groupes ont vraiment relevé.


Le cinquième baromètre sur la mixité au sein du CAC 40 publié par Capitalcom fait ainsi apparaître une stagnation quasi-totale de la représentation des femmes, à tous les échelons, au sein des groupes de l'indice, qui peinent encore à s'engager sur des objectifs chiffrés, notamment concernant l'égalité salariale. Le baromètre distingue toutefois trois sociétés pour leurs efforts en la matière : BNP Paribas, Société Générale et PSA Peugeot Citroën.


Les femmes représentent toujours moins de 10% des membres du comité exécutif (7,3% l'an dernier contre 6,8% en 2008) et tout juste 10% dans les conseils d'administration, 10,5% en 2009 contre 10,2% en 2008. A l'origine de cette stagnation, le baromètre évoque l'absence de vivier de femmes " présidentes de grands groupes" , potentiellement candidates. Capitalcom remarque à ce propos que la part des hommes adminsitrateurs du CAC 40 occupant des fonctions de présidents (PDG ou directeur général) ne s'élève qu'à 28,1% et 25,4% pour les femmes?et rappelle que certains organismes, à l'instar de l'IFA (Institut français des administrateurs) travaillent à la création d'une base de données publique qui se propose de recenser toutes les femmes administrateurs potentielles.


La mixité stagne également aux autres échelons de l'entreprise, les femmes représentant toujours moins de un tiers des effectifs totaux de l'encadrement (32,2% en 2009 contre 30,9% en 2008). La parité est dépassée au sein de seulement sept sociétés pour les effectifs totaux ( LVMH, L'Oréal, Société Générale, Lagardère, BNP Paribas, Crédit Agricole et PPR) et trois groupes pour l'encadrement ( LVMH, L'Oréal et Lagardère). Seule la Société Générale affiche un taux de mixité supérieur à 20% à tous les niveaux de la banque.


Parallèlement à cette quasi-stagnation, l'enquête de Capitalcom relève que de plus en plus de groupes communiquent sur le sujet, mais sans vraiment s'engager. Un tiers des sociétés du CAC 40 abordent le thème de la mixité lorsqu'il s'agit de recrutement contre seulement 10% en 2008, et près de la moitié des sociétés indiquent les mesures mises en place pour concilier vie privée et vie professionnelle, contre 28% en 2008.


Mais seulement dix entreprises au sein du CAC 40 se sont fixé des objectifs chiffrés en matière de mixité, contre 18% en 2008. Les accords signés en matière de mixité, ainsi que le Label Egalité Professionnelle, stagnent d'une année sur l'autre, 40% des entreprises déclarant avoir signé un accord sur l'égalité professionnelle, et une quatre étant certifiée par le Label.


Dans ce contexte, et alors que doit s'ouvrir le débat à l'Assemblée nationale sur le projet de loi sur la parité hommes/femmes dans les conseils d'administration d'ici à cinq ans, Capitalcom souligne l'urgence d'une mise en conformité avec la loi sur l'égalité salariale de 2006. Cette loi impose de négocier des mesures de suppression des écarts de rémunérations entre hommes et femmes avant le 31 décembre 2010.


A quelques mois de l'échéance, seulement 38% des entreprises mentionnent la question de l'égalité salariale dans leurs documents (contre 30% en 2008) et 15% des sociétés déclarent ne pratiquer aucun écart de rémunération entre les hommes et les femmes à niveaux de responsabilité identique (contre 13% en 2008). Pour la présidente de Capitalcom, Caroline de la Marnierre, les résultats du baromètre sont " décevants et il sera donc fondamental, à l?occasion du débat à l?Assemblée Nationale cette semaine, d?aborder la mise en conformité - pour tous les Groupes concernés - avec la loi sur l?égalité salariale de 2006, puisque que l?on relève toujours un écart de rémunération entre les hommes et les femmes de l?ordre de 25%" . Et alors qu'un projet de sanction était initialement prévu pour 2008?

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant