Le CAC 40 toujours aux prises avec les 4300 points

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - Sommets pour le Dow Jones et le S&P500, plus-hauts de 13 ans pour le Nasdaq et plus-haut de près de 5 ans pour le Nikkei 225... Les marchés mondiaux restent en forme, même si novembre est marqué par un certain attentisme.

Le CAQC40 gagne 0,15% ce jeudi à 4.300 pts tout rond. Les marchés américains seront fermés pour la traditionnelle fête de "Thanksgiving" ce jour, qui lance le compte à rebours de la période de noël, notamment pour les achats...
Wall Street a donc terminé sur de nouveaux sommets hier soir. Les investisseurs ont apprécié les bons résultats de HP et une vague de statistiques d'assez bonne facture. Les chiffres hebdomadaires de l'emploi et l'indice de confiance des consommateurs ont notamment agréablement surpris. Sur le front des valeurs, Hewlett-Packard s'est donc distingué après sa solide publication trimestrielle... Le DJIA gagne finalement 0,15% à 16.097 pts (un record), alors que le Nasdaq prend 0,67% à 4.045 pts, sur un sommet de 13 ans. Le S&P 500 progresse de 0,25% à 1.827 pts, au plus haut historique.

ECO ET DEVISES

En Europe, on suivra les chiffres de l'emploi allemand de novembre (09h55 : consensus taux de chômage 6,9% / 0 créations), la masse monétaire M3 d'octobre (10h00 : consensus +1,7%), les indices de confiance de la zone euro de novembre (11h00) et l'indice des prix à la consommation allemands de novembre (14h00 : consensus +0,1% m/m) sont attendus en séance, tandis que les chiffres de l'emploi français d'octobre sont programmés à 18h00 (consensus +12.000 chômeurs).

La parité euro / dollar atteint 1,3580 ce matin. Le baril de Brent se négocie 110,40$ et le WTI 92,16$ pour l'échéance de janvier. L'once d'or se traite 1.240$ (+0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Pharmagest : remonte de 4% après ses annonces concernant la finalisation de sa prise de participation totale au capital de la société Healthlease, qui devient ainsi une filiale à 100%, suivi de Rodriguez et de Areva

* Saint-Gobain : +2% dans la foulée de la présentation de son plan stratégique avec SoiTec et Peugeot

* Solocal : +1% suivi de Wendel, Faurecia, ANF, Publicis sur une nouvelle acquisition

* LVMH : +0,5% suivi de Valeo, Kering, Zodiac, Dior et Veolia

* EDF : stable. Le groupe et EPH ont finalisé la cession de la participation minoritaire de 49% d`EDF dans SSE à EPH. La transaction ces parts environ 400 millions d`euros. EDF avait annoncé le 21 mai 2013 avoir signé un accord d`exclusivité avec EPH, et les deux entreprises avaient signé un accord définitif le 24 mai 2013

* Orange : stable. France Telecom n'avait pas mis les pieds sur le marché mobile d'Amérique du Nord, mais Orange le fera peut-être. Mais pas aux Etats-Unis, au Canada, croit savoir le 'Globe and Mail'. Le quotidien de Toronto indiquait hier que le groupe français lorgnait le marché mobile du pays, sans pour autant chercher à s'implanter à grands frais, mais plutôt en examinant des options comme celles d'un opérateur virtuel (MVNO) utilisant un réseau tiers. Orange aurait ainsi mené des discussions informelles avec la radiotélévision canadienne et diverses agences gouvernementales. Un porte-parole d'Orange, interrogé par Bloomberg, a reconnu que les liens migratoires entre la France et le Canada pouvaient susciter l'intérêt d'Orange Horizons, mais a aussi indiqué qu'un lancement au Canada n'était pas prévu dans l'immédiat.

* ArcelorMittal : stable. Le sidérurgiste va redémarrer l'un de ses hauts-fourneaux brésiliens en juin prochain, pour anticiper une embellie sur la demande. Le fourneau numéro trois du site de Tubarao (Etat d'Espirito Santo) devrait progressivement monter en puissance pour atteindre sa pleine capacité de 2,5 millions de mètres cubes par an fin 2014. Il était à l'arrêt depuis un an. Pour justifier cette réouverture, l'aciériste s'appuie sur une accélération de la croissance américaine et un point bas qui a été franchi en Europe. Le troisième haut-fourneau de Tubarao produira uniquement pour l'export. Le patron de la filiale brésilienne, Benjamin Baptista, a souligné hier que le complexe fonctionnera, à compter de cet été, pour la première fois avec trois hauts-fourneaux depuis le début de la crise financière.

VALEURS EN BAISSE

* Remy Cointreau : perd encore 2,5% après les récentes déceptions concernant les prévisions du groupe, suivi de Akka

* Trigano : redonne 2% avec Virbac (-1%)

* Iliad : stable. Free Mobile vient de jeter un nouveau pavé dans la mare ! Le 4ème opérateur mobile français entend participer au partage du réseau prévu entre deux de ses concurrents, SFR (groupe Vivendi) et Bouygues Telecom, affirment 'Les Echos' du jour. Selon le quotidien économique, Free Mobile a écrit un courrier en ce sens aux PDG de Bouygues, Olivier Roussat, et de SFR, Jean-Yves Charlier, avec copie aux autorités de régulation, à savoir l'Autorité de la concurrence et l'Arcep, le gendarme des télécoms. Free Mobile, qui est parvenu à conquérir 11% du marché français du mobile en moins de deux ans grâce à ses forfaits à bas prix, entend ainsi profiter des économies d'échelle que produira la mise en commun des réseaux de ses concurrents.

* Eurazeo : stable. Dans le cadre de l'introduction de Moncler à la Bourse de Milan, Eurazeo a prévu de mettre en vente environ 37% du capital de la société. A l'issue de l'opération, la société d'investissement détiendrait 19,71% du tour de table, via toutes ses filiales, dont Eurazeo Partners. L'offre publique de Moncler démarre aujourd'hui et doit se clôturer le 11 décembre suivant. Les actions sont proposées dans une fourchette de prix allant de 8,75 à 10,20 euros par action ordinaire. La cotation des actions pourrait intervenir au plus tôt le 16 décembre 2013. Eurazeo précise que dans le cadre de l'entrée en bourse, sa filiale ECIP M mettrait en vente 36,85 % de sa participation (dans le cadre d'un exercice total de la clause de surallocation). Sur la base du pourcentage de cession maximum, dans les six jours suivant l'introduction en bourse, ECIP M allouerait 5,08% du capital de Moncler à ses actionnaires autres qu'Eurazeo et son fonds de co-investissement Eurazeo Partners.

* Alten : stable. La société de conseil va racheter Geci Engineering à Geci International, constitué des sociétés situées en France, Allemagne, Espagne et Roumanie. Ce protocole, dont la réalisation est soumise à conditions, devrait permettre la prise de contrôle des sociétés de Geci Engineering d'ici la fin de l'année. Cette branche d'activité compte 650 collaborateurs, et devrait réaliser à la clôture de l'exercice en mars 2014, un chiffre d'affaires de 48 millions d'euros. Les modalités financières n'ont pas été publiées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant