Le CAC 40 teste les 4800 points

le
1
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Mbzt)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Mbzt)

(lerevenu.com) - Le marché parisien restait confiant sur les discussions entre la Grèce et ses créanciers, malgré des négociations tendues et l'échec de deux premières réunions. Les marchés continuent de parier sur un accord, souligne le courtier Aurel BGC. Dans le même temps, les négociations se poursuivent entre la Grèce et l'Eurogroupe mais il est difficile d'y voir clair entre les déclarations des uns et les rumeurs de la presse, explique-t-il.

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis a déclaré mardi qu'Athènes allait demander une extension du financement européen de quelques mois afin de pouvoir négocier un nouvel accord sur la dette. De son côté, le Premier ministre grec Alexis Tsipras avait fait fi de l'ultimatum fixé à vendredi par la zone euro pour demander une extension du programme d'aide.

La Grèce reste encore sous le feu des projecteurs et continuera d'alimenter la volatilité à court terme, alors que la Banque centrale européenne tient sa réunion hebdomadaire sur le maintien de la fourniture de liquidités d'urgence aux banques, observent pour leur part les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

Les investisseurs seront très attentifs à ce rendez-vous lors duquel la BCE doit faire le point sur ses prêts d'urgence ELA, vitaux pour les banques grecques.

D'autres banques centrales devraient attirer l'attention des marchés, avec

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mercredi 18 fév 2015 à 11:27

    La maf.fia des faussaires planétaires s' en donne à cœur - joie, pendant que l' économie s 'écroule...!