Le CAC 40 termine sous les 3700 points

le
0
DR
DR
Hier soir, le président de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, a confirmé la nécessité d'une politique monétaire très accommodante pour réduire le chômage aux Etats-Unis, et par ailleurs exhorté, avec Barack Obama, le Congrès à relever rapidement le plafond de la dette. De son côté, Wall Street fléchit légèrement pour le moment, alors que les statistiques du jour sont contrastées, avec des ventes de détail plutôt solides, mais une déception concernant l'indice d'activité manufacturière de la Fed de New York.



ECO/DEVISES

D'après le gouvernement américain ce mardi, les ventes de détail pour le mois de décembre 2012 ont grimpé de 0,5% en comparaison de novembre, contre +0,2% de consensus et après +0,4% le mois précédent (+0,3% précédemment évalué pour le mois de novembre). Hors automobile cette fois, les ventes de détail de décembre ont augmenté de 0,3%, en ligne avec le consensus, après -0,1% en novembre. Enfin, hors automobile et essence, les ventes ont progressé de 0,6%, comme au mois de novembre.

L'indice "Empire State" d'activité manufacturière de la Fed de New York a déçu au mois de janvier 2013, puisqu'il ressort négatif de -7,8 points, contre un consensus proche de zéro. L'indice traduit donc un fléchissement de l'activité manufacturière régionale.

Fitch Ratings menace encore les Etats-Unis. L'agence de notation a à nouveau prévenu ce matin qu'elle pourrait enlever son fameux "AAA" à la première économie mondiale en cas de désaccord au Congrès sur le relèvement du plafond de la dette du pays. "Un échec à relever le plafond de la dette en temps et en heure entraînera un examen formel des notes souveraines des Etats-Unis", affirme Fitch dans un communiqué. Fitch s'attend néanmoins à ce que le Congrès relève le plafond de la dette et précise que le risque d'un défaut souverain américain reste extrêmement faible. Fitch a de plus averti que si les responsables politiques ne parvenaient pas à trouver un plan crédible de réduction du déficit à moyen terme qui permettra de restaurer la confiance dans les finances publiques du pays, "la perspective actuelle négative sur la note AAA est alors susceptible d'être résolue avec une dégradation plus tard cette année, même si une autre crise du plafond de la dette est évitée".

La croissance allemande a atteint 0,7% en 2012, selon l'estimation préliminaire fournie ce matin par l'Office Fédéral des Statistiques de Wiesbaden. C'est un peu moins que ce que prévoyaient en moyenne les économistes (+0,8%), et loin de la performance exceptionnelle de 2011 (+3%). Les perspectives de la première économie européenne restent malgré tout mitigées, puisque les prévisions formulées en décembre par la Bundesbank font état d'une croissance toujours ralentie cette année, de l'ordre de 0,4%.

La deuxième adjudication espagnole de l'année s'est encore bien déroulée puisque le Trésor a levé 5,76 Milliards d'euros de dette à court terme contre un objectif de 5,5 MdsE. Les taux sont par ailleurs ressortis en repli puisque le rendement moyen des bons à 12 mois a atteint 1,472% contre 2,556% lors de la précédente opération similaire de décembre, tandis que le taux moyen du papier à 18 mois est ressorti à 1,687%, contre 2,778% le mois dernier.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,3342$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 93,8$ et le Brent s'affiche à 111,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Peugeot poursuit son rebond de 3%. D'après une déclaration transmise à l'AMF lundi, le hedge fund britannique Egerton Capital a remonté sa position vendeuse sur Peugeot à 0,7% capital en date du 11 janvier. Egerton Capital détenait précédemment une position courte nette portant sur 0,55% du capital de Peugeot en date du 7 janvier et 0,74% du capital le 4 janvier. Egerton Capital était jusqu'à présent le seul hedge fund à avoir confirmé un rachat partiel de position "short" sur Peugeot depuis le début de l'année et la brusque remontée du titre...

* PPR gagne 2,6%. Le designer écossais Christopher Kane s'est adossé à PPR, a fait savoir hier soir le groupe français, qui compte bien accélérer son développement. Concrètement, le groupe va prendre 51% de la marque de prêt-à-porter féminin et masculin, dans des conditions financières qui n'ont pas été communiquées. Le designer écossais et ses 25 employés londoniens rejoignent donc d'autres noms illustres couvés par PPR, comme Stella McCartney et Alexander McQueen. La collection Automne/Hiver 2013 de Christopher Kane sera présentée lors de la prochaine "London Fashion Week" en février prochain.

* EDF progresse de 2% alors que le groupe devrait dévoiler un plan destiné à économiser 1 milliard d'euros, selon les informations du 'Figaro'... Il devrait être détaillé en février lors de la présentation des résultats annuels de l'entreprise, et portera notamment sur l'informatique et les fournisseurs, sans toucher à l'emploi. Le plan s'ajouterait à "Synergies Groupe", déjà mis en place et qui prévoyait d'économiser 2,5 milliards d'euros en année pleine à l'horizon 2015.

* Technip grimpe aussi de 1,7% après avoir déjà repris 0,6% hier en clôture.

* Renault (+1,7%) veut réduire ses effectifs français de 14% d'ici 2016 ! En pleine période de négociations avec les syndicats, le constructeur automobile compte réduire ses effectifs localisés dans l'hexagone de 7.500 personnes d'ici trois ans afin d'améliorer sa compétitivité. Une porte-parole du groupe a précisé à Reuters que l'entreprise comptait atteindre cet objectif par le biais de 5.700 départs naturels, et a exclu tout plan de départs volontaires.

* Crédit Agricole reste en hausse de 1,3%. Les analystes de Crédit Suisse avaient relevé hier leur recommandation à "surperformance" avec un objectif de cours de augmenté de 6,2 Euros à 9,5 Euros.

* Nexans gagne 0,3%. Nexans va fournir un câble sous-marin CCHT (courant continu haute tension) à Nalcor Energy, destiné à la province de Terre-Neuve-et-Labrador au Canada. Le contrat de plus de 80 millions d'euros comprend la fabrication, la fourniture et la pose d`une centaine de kilomètres de câble sous-marin, ainsi que les accessoires associés, en vue de l`interconnexion de la péninsule du Labrador et de l`île de Terre-Neuve, via le détroit de Belle Isle. Ce câble permettra d`acheminer l`énergie hydroélectrique produite par le barrage de Muskrat Falls vers l`île.

* Lafuma prend 0,1%. Philippe Joffard et sa famille ont cédé leur participation de 15,2% à la filiale française du groupe suisse Calida, propriétaire, notamment, de la marque de sous-vêtements Aubade. Le dirigeant a concomitamment annoncé sa démission du poste de directeur général, remplacé par Félix Sulzberger, le directeur général de Calida. Philippe Joffard demeurera président du conseil d'administration jusqu'à la prochaine assemblée générale, afin d'assurer la transition managériale. En parallèle à cette passation de pouvoir, le conseil du groupe français a décidé du principe d'une augmentation de capital accroissant de 50% le nombre des actions existantes, avec maintien des droits préférentiels de souscription des actionnaires existants. Calida ne compte pas franchir le cap des 29% du tour de table, ce qui signifie en d'autres termes qu'elle n'a pas l'intention pour l'heure de prendre le contrôle de Lafuma, mais va s'approcher de ce niveau.

VALEURS EN BAISSE

* Soitec cède 3,4%. Le groupe publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre mardi prochain après la clôture.

* Les bancaires BNP Paribas et Société Générale reculent respectivement de 3% et 1,9%.

* Lafarge cède 2,9% et repasse sous les 47 Euros.

* Saint-Gobain reperd 1,5% après avoir enregistré une hausse de 0,4% hier.

* GDF SUEZ recule de 0,8%. GDF Suez et E.ON ont signé un accord avec Energetický a Prumyslový Holding (EPH), acteur majeur sur le marché tchèque de l'électricité, pour la vente de leur participation indirecte de 49% dans le capital de l'opérateur gazier slovaque Slovenský Plynárenský Priemysel a. s. (SPP). GDF Suez et E.ON détiennent cette participation depuis 2002, date de la privatisation partielle de SPP, à travers une joint venture 50/50. EPH se portera acquéreur de l'intégralité du capital de cette joint venture. L'accord valorise la part de 24,5% détenue par GDF Suez dans SPP à 1,3 Milliard d'Euros. Cette cession entraînera une diminution de la dette nette de GDF Suez d'environ 1,3 MdE et marque une étape importante dans la poursuite de la transformation du Groupe suite au rachat d'International Power, explique GDF Suez. Le total des opérations annoncées depuis début 2012 dans le cadre du programme d'optimisation du portefeuille d'actifs du Groupe s'élève ainsi à plus de 5 MdsE, conformément à l'objectif indiqué en décembre. Pour 2013-2014, GDF Suez a annoncé un nouvel objectif d'optimisation de portefeuille de 11 MdsE. La vente a reçu l'aval de l'Etat slovaque ainsi que toutes les autorisations requises de la part des autorités antitrust. Sa finalisation est attendue dans les semaines qui viennent.

* EADS (stable). Le groupe BOC Aviation, spécialiste de la location d'avions commerciaux, a commandé 50 appareils de la famille A320 à Airbus, dont 25 sont des A320neo de nouvelle génération. Les livraisons des avions concernés s'étaleront du second semestre 2014 à la fin 2019. La motorisation des appareils n'a pas encore été arrêtée. Sur la base des prix catalogue 2012, en se basant sur des A320 seulement, le contrat représente environ 4,6 milliards de dollars. En intégrant la commande annoncée ce matin, la filiale de Bank of China aura placé des engagements sur 187 Airbus depuis son origine, dont 131 ont déjà été livrés à une quarantaine de compagnies.

Finance Plus, édité par Lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant