Le CAC 40 termine la semaine en s'accrochant aux 4500 points

le
0
Le palais Brongniart. (Fotolia)
Le palais Brongniart. (Fotolia)

Les prochains jours s'annoncent un peu plus riches "en catalyseurs, dans des volumes qui devraient rester toutefois très faibles", explique à l'AFP Pascale Seivy, responsable du conseil en investissement chez Pictet.

La semaine à venir devrait surtout être dominée par la politique monétaire des deux côtés de l'Atlantique, les banques centrales européenne et américaine étant dans la ligne de mire des investisseurs.

Mercredi, les minutes de la Réserve fédérale américaine seront examinées de près par des marchés à la recherche de tout signe annonciateur d'un relèvement des taux directeurs américains.

"En cette période où l'on attend une action de la part de la Fed, les investisseurs scrutent ses moindres faits et gestes", souligne Mme Seivy.

Le lendemain, ce sera au tour de la Banque centrale européenne (BCE) de publier ses minutes. Lors d'une conférence de presse le 21 juillet, l'institution avait assuré qu'elle était prête à agir pour contrer les répercussions du Brexit sur l'économie déjà atone de la zone euro, mais pas dans l'immédiat.

Les marchés auront également une série d'indicateurs à se mettre sous la dent, à commencer par l'indice Zew allemand, publié mardi.

Ce baromètre du moral des investisseurs s'était effondré en juillet à son plus bas niveau depuis presque quatre ans, plombé par les inquiétudes entourant le vote sur le Brexit.

Christoph

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant