Le CAC 40 termine en nette progression

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Wall Street progresse aussi ce jeudi soir, soutenu par les bonnes statistiques de l'emploi et de l'immobilier aux Etats-Unis.

ECO ET DEVISES

D'après le Département américain au commerce ce jour, les mises en chantier de logements aux États-Unis pour le mois de décembre 2012 se son établies sur un rythme de 0,95 million d'unités (+12%), contre un consensus de place de 0,89 million environ et un niveau de 0,85 million en novembre.

Les permis de construire, quant à eux, sont ressortis sur un rythme de 0,90 million d'unités en décembre, contre un consensus d'économistes logé à environ 0,91 million et un niveau de 0,90 million un mois avant.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 37.000 sur la semaine antérieure à 335.000. Un chiffre au plus bas depuis janvier 2008 et meilleur qu'attendu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 368.000 nouvelles demandes. La moyenne à quatre semaines atteint 359.250 pour la période terminant le 12 janvier. Un chiffre en baisse de 6.750 par rapport à la semaine précédente. Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 5 janvier atteint 2,5%, en hausse de 0,1% par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 3,21 millions, en hausse de 87.000 par rapport à la semaine précédente.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie pour le mois de janvier 2013 est ressorti négatif de 5,8 points, contre un consensus de +5 et un niveau de +8,1 initialement rapporté un mois plus tôt. Dans le rouge, l'indice traduit une contraction inattendue de l'activité en janvier dans la région. En outre, l'indice de décembre a été ajusté ce jour en forte baisse, de 8,1 points à 4,6 points. En janvier, l'indicateur des commandes nouvelles s'est établi à -4,3, contre +4,9 sur le mois précédent. L'indice de l'emploi a chuté à -5,2, alors qu'il était proche de l'équilibre en décembre. L'indice des prix reçus a dévissé à -1,1, contre +12,4. Par contre, l'indice des conditions futures générales a augmenté à 29,2, contre 23,7. L'euro termine sur les 1,33/$ entre banques.


VALEURS EN HAUSSE

* Pagesjaunes rebondit de 15% suivi par Axway en hausse de 14% parmi les valeurs qui avaient le plus baissé.

* Carrefour domine les hausses du CAC40 sur un gain de 6% après avoir fait état de ventes légèrement inférieures aux attentes de la place, mais d'un retour de la croissance dans l'alimentaire pour les hypers français, une première depuis deux ans. Le distributeur a aussi confirmé qu'il a atteint voire dépassé le consensus de résultat opérationnel courant 2012, fixé à 2,07 milliards d'euros. Carrefour a terminé l'année 2012 sur un chiffre d'affaires de 22,853 milliards d'euros pour le trimestre courant d'octobre à décembre, en croissance de 0,8% par rapport à la même période de 2011, grâce à la dynamique des pays émergents, Amérique Latine en tête. Ce chiffre est légèrement inférieur aux attentes du consensus, qui s'établissaient à 22,95 milliards d'euros, ce qui n'a pas empêché le management de confirmer être "confortable" avec le consensus de résultat opérationnel courant 2012, fixé à 2,07 milliards d'euros. Dans le détail, hors carburant et à magasins comparables, les ventes trimestrielles européennes (hors France) ont atteint 6,387 milliards d'euros, en baisse de -3,9%, tandis que celle d'Amérique Latine ont bondi de 11,2% à 4,268 milliards d'euros. L'Asie s'est contractée de -3,9% à 1,66 milliard d'euros. Quant à la France, les 10,537 milliards d'euros générés marquent une baisse de -0,8%. En intégrant l'essence, les ventes hexagonales progressent de 1,3% à magasins comparables. Dans les hypermarchés, les revenus atteignent 6,04 milliards d'euros, en retrait de -2% à magasins comparables et hors essence. "Les ventes alimentaires sont en croissance pour la première fois depuis plus de 2 ans" sur ce format, se sont réjouis les dirigeants, qui saluent aussi la poursuite de l'amélioration séquentielle, même si la baisse est toujours là. Les supermarchés, sur la même base, sont en hausse de 0,1% et les autres formats de 4%.

* Nexans remonte aussi de plus de 6% et JCDecaux gagne 6,8%. Le groupe, en joint-venture récemment formée avec Interstate Outdoor Advertising et sa société-soeur, Foster Interstate, a signé un contrat de 20 ans avec la Ville de Chicago pour l'installation et l'exploitation de 34 dispositifs digitaux grand format (jusqu'à 111 mètres carrés) avec 60 écrans LED, le long des autoroutes de la Ville. Ce contrat de 20 ans va générer environ 700 millions de dollars de chiffre d'affaires publicitaire.

* Air France-KLM : +5% avec Chargeurs, Sword

* TF1 reprend 4% suivi de Mersen et de EADS

* Rémy Cointreau s'adjuge 3,5%. La société a vu son rythme de croissance se réduire au 3ème trimestre de son exercice 2012/2013 (octobre à décembre), conformément à ce qu'il avait annoncé précédemment, puisqu'un jour de l'an chinois plus tardif a fait glisser certaines commandes vers le trimestre suivant. Cela n'empêche pas le groupe de spiritueux de s'en sortir avec une performance tout à fait honorable, puisque son chiffre d'affaires a atteint 368,6 millions d'euros, en croissance organique de 0,5% en glissement annuel et de 6,5% en données brutes. "Comme cela avait été indiqué précédemment, le troisième trimestre affiche une croissance plus faible en raison de la date tardive du nouvel an chinois cette année, ce qui a entraîné une baisse technique des expéditions", explique le groupe. Les analystes anticipaient une stagnation voire un recul d'activité lié à cet effet calendaire défavorable, mais le groupe est parvenu à maintenir une légère croissance. "L'évolution de la parité US Dollar/Euro continue à être favorable pour le groupe", précise le management, qui "confirme son objectif, annoncé fin novembre 2012, d'améliorer significativement son résultat annuel".

* Veolia progresse de 3,2% après l'intervention radiophonique de son président Antoine Frérot ce matin sur BFM Business. Le dirigeant a affirmé que son groupe est en avance de près d'un an sur son programme de désendettement et d'économies. Interrogé sur le serpent de mer d'une alliance avec le rival Suez Environnement, Antoine Frérot a par ailleurs estimé qu'un rapprochement aurait du sens mais qu'il se heurterait au couperet des autorités de la concurrence. Il faudra malgré tout patienter jusqu'au 28 février prochain pour prendre connaissance des comptes 2012

* Renault remonte de 2,5% à 41,4 Euros avant la publication de ses ventes mondiales demain matin. * Peugeot reprend 1%. Le mouvement de protestation se poursuit chez les salariés de PSA... Le SIA, syndicat majoritaire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a lancé un appel à la mobilisation ce jeudi à Paris, à l'occasion d'une nouvelle séance de négociation avec la direction sur le plan social. Mercredi, 300 salariés avaient déjà débrayé

*Société Générale prend 0,7%. La banque a pourtant confirmé hier soir que ses comptes du 4ème trimestre 2012 contiendront des exceptionnels négatifs importants. Les analystes de Cheuvreux avaient mis la puce à l'oreille du marché plus tôt en matinée, en signalant qu'une rencontre avec le directeur financier de la banque, la veille, laissait penser que les résultats du trimestre seraient médiocres. Au total, les éléments négatifs avoisineraient donc le milliard d'euros. La publication annuelle de la Société Générale est attendue le 13 février prochain.

VALEURS EN BAISSE

* Total : -0,5% avec Bull, Havas et Eramet

* Pierre et Vacances est stable. Le groupe a signé un premier trimestre 2012/2013 mitigé, avec un chiffre d'affaires touristique de 198,2 millions d'euros (+1% à données comparables), et un revenu trimestriel total de 240,4 millions d'euros, en retrait de -34% en base comparable sur un an. Dans le développement immobilier, les réservations immobilières enregistrées sur le 1er trimestre de l'exercice représentent un chiffre d'affaires de 188 millions d'euros, en progression de 48% par rapport au niveau enregistré au cours du 1er trimestre de l'exercice précédent, bénéficiant notamment des contrats de réservation signés auprès d'investisseurs institutionnels et relatifs à la vente des cottages du Center Parcs de la Vienne. Compte tenu du niveau d'activité constaté sur le 1er trimestre et des réservations à date, P&V anticipe à ce jour une activité touristique sur le 1er semestre de l'exercice 2012/2013 "légèrement supérieure à celle de la même période de l'exercice précédent".

Finance Plus, édité par lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant