Le CAC 40 termine dans le vert

le
1
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Mbzt)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Mbzt)

(lerevenu.com) - L'indice CAC 40 a progressé de 38,80 points à 4.484,82 points, gagnant du terrain pour la cinquième séance d'affilée, dans un volume d'échanges soutenu de 5,1 milliards d'euros. La veille, il avait pris 1,16%. La cote parisienne a ouvert en hausse, avant de rapidement perdre du terrain et de passer une bonne partie de la séance dans le rouge.

Mais la place a connu un brusque accès de fièvre dans l'après-midi à la suite d'informations de presse évoquant des achats d'actifs à hauteur de 50 milliards d'euros par mois jusqu'à fin 2016. Quelques hésitations supplémentaires plus tard, elle a finalement terminé en hausse.

Bloc "A lire aussi"

Le marché table plus que jamais sur l'annonce par la Banque centrale européenne (BCE), lors de sa réunion de jeudi, d'un programme de rachats d'actifs de grande ampleur, élargi aux dettes souveraines, afin de lutter contre les risques de déflation en zone euro. Mais le risque de déception grandit proportionnellement. 

"Maintenant ce qui va compter, c'est le montant du programme de rachats d'actifs, a souligné Christopher Dembik, un économiste de Saxo Banque. Si le QE (programme d'assouplissement monétaire, NDLR) s'avère être de 50 milliards d'euros par mois sur un an, ce serait (...) très loin du bazooka attendu par certains, mais si le programme se déploie sur deux ans, c'est une

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mercredi 21 jan 2015 à 19:32

    La grande manipulation pour tenir les marchés en haleine orhestrée de main de maître par les autorités monétaires, ('fuite' soigneusement organisée'); La BCE aurait pris la décision d'injecter 50MdsE par mois jusqu'à début 2016 (600 à 1.000MdsE)! Comment avec de la poudre à perlin pinpin distribuée à nos financiers avides de spéculation, faire croire une fois encore la reprise! étant tellement bas, cela ne peut que repartir! oui mais voilà, il n'y a plus de confiance dans nos décideurs !