Le CAC 40 termine à l'équilibre

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Après la légère baisse de jeudi, l'indice parisien s'est encore montré hésitant ce vendredi, clôturant à l'équilibre à 4.187 points.

Les marchés continuent à s'intéresser aux tractations concernant le plafond de la dette américaine, avant la date-butoir fixée au 1er octobre. Ils sont aussi enclins à faire le bilan du trimestre, qui s'annonce particulièrement positif (environ +11% pour le moment), malgré les prises de bénéfices logiques du mois d'août. De son côté, Wall Street s'affiche actuellement en territoire négatif après le rebond d'hier.

ECO/DEVISES

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan et Reuters pour le mois de septembre 2013 est ressorti à 77,5, contre 78 de consensus et 76,8 pour la lecture antérieure.

D'après le rapport gouvernemental du jour, les dépenses personnelles des ménages américains ont augmenté de 0,3% en août, par rapport au mois antérieur, en ligne avec le consensus, après une hausse de 0,2% en juillet. Les revenus personnels ont progressé de 0,4%, également en phase avec le consensus, après un gain de 0,2% en juillet. L'indice de prix "core PCE" rattaché aux dépenses a augmenté de 1,2% sur un an.

L'Insee a dévoilé ce matin la lecture finale du PIB français du second trimestre 2013. Il ressort en progression de 0,5% par rapport au premier trimestre, conformément aux prévisions et aux lectures précédentes. Sur un an, la croissance atteint 0,4%, un peu plus que précédemment estimé (+0,3%).

La parité euro / dollar atteint 1,3541. Le baril de Brent se négocie 109,3$ et le WTI 103,6$ pour l'échéance de novembre. L'once d'or se traite 1.338,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Seb monte de 3,5%. La Société Générale a relevé de "conserver" à "acheter" sa recommandation, assortie d'un objectif à 72 euros, contre 60 précédemment.

* Valeo gagne 3%. L'équipementier a transigé dans le cadre de l'affaire de cartel sur les systèmes de climatisation. Aux termes de cet accord, Valeo Japan reconnaît avoir participé sur le marché des systèmes de climatisation et de leurs composants à certaines pratiques anticoncurrentielles contraires à la règlementation américaine et consent à verser aux autorités fédérales américaines une amende d'un montant de 13,6 millions de dollars dans les quinze jours de la validation par la juridiction fédérale américaine compétente de la transaction clôturant la procédure.

* EDF gagne encore 2,3% et signe ainsi une quatrième séance consécutive de net rebond.

* Safran gagne 1,9%. Jean-Paul Herteman, président-directeur général de Safran, a inauguré ce jour une nouvelle usine dans le parc industriel de Caohu (à 80 km de Shanghai), destinée à produire des propergols pour airbags.

* Michelin monte de 1,8% au-dessus des 83 Euros.

* Sequana gagne 1,7%. La filiale Antalis a signé l'accord définitif d'acquisition de l'activité distribution de papiers bureautiques de Xerox en Europe de l'Ouest, après avoir reçu le feu vert des autorités de régulation et avoir mené à bien les obligations légales envers le personnel. La clôture de l'opération devrait avoir lieu fin octobre. L'activité de distribution de papiers de bureau en Europe de l'Ouest représente un chiffre d'affaires d'environ 300 millions d'euros. Antalis va ainsi renforcer ses positions dans ce segment et bénéficier d'une licence exclusive pour le marketing et la distribution de papiers bureautiques et numériques à marque Xerox en Europe de l'Ouest. La filiale en attend un effet positif sur ses résultats dès 2014.

* Zodiac Aerospace monte de 1,5%. JP Morgan a entamé le suivi avec une recommandation positive et une valorisation à 147 euros.

* Total progresse de 1,2% après une baisse de 0,3% hier.

* Poncin (+1,1%). Le groupe va désormais se concentrer à 100% sur les catamarans haut de gamme Catana. Poncin Yachts vient en effet de céder sa marque de bateaux à moteur White Shark, devenue une niche élitiste avec un modèle de fabrication 100% français. La cession porte sur la marque et les outillages de production et a été effectuée auprès d'un groupe d'investisseurs familiaux attachés à l'image qualitative de White Shark.

VALEURS EN BAISSE

* Solocal recule de 8,6%. Seconde séance de dégagements après la flambée de 13% mercredi, suite à l'annonce d'un accord commercial avec Google.

* Vallourec chute de 8,2%. Le groupe après a annoncé, lors de sa réunion investisseurs, que ses objectifs de progression de résultats étaient... confirmés, mais que les difficultés du marché brésilien pèseront plus que prévu. "Notre prudence a été validée", souligne ce matin Oddo Securities, qui évoque des "tendances positives" à long terme "mais un message plus prudent à court terme". Le courtier pense qu'il va abaisser de 4% environ sa prévision d'EBITDA 2013 et de 10 à 12% celle de 2014. Le consensus, lui, risque de devoir s'ajuster en baisse de quelque 15% pour le prochain exercice.

* ESI Group cède 5,4%, après la publication de semestriels médiocres, grevés par la faible croissance, le coût du change et la hausse des effectifs. Le management s'est attaqué au problème du reporting au sein de la société, qui a doublé de taille en dix ans, précise CM-CIC Securities ce matin, qui attend une base de comparaison plus aisée pour la fin d'exercice. L'analyste reste à "conserver" en visant 24 euros.

* Solvay recule de 3,1% et retombe sur les 111 euros.

* ArcelorMittal perd encore 2,7% et aligne ainsi une troisième séance dans le rouge. Même scénario pour Technip qui recule encore de 2%.

* Danone perd 1,3%. Le Crédit Suisse a davantage accru sa "souspondération" du secteur des biens de consommation discrétionnaires, un segment qui lui avait servi à alimenter une exposition accrue aux financières et aux cycliques durant l'été. Le secteur des biens de consommation discrétionnaires est celui qui est le plus négativement corrélé aux indicateurs PMI et aux rendements obligataires, tandis qu'il présente la particularité d'être un des pires en matière de révisions à la baisse de prévisions. Il est de surcroît largement présent dans les portefeuilles des gestions européennes. La dégradation du jour profite au secteur bancaire, auquel l'exposition est accrue. Parmi les dossiers que le Crédit Suisse évite, Danone, Unilever et Beiersdorf figurent en bonne place.

* Avanquest (-0,7%). La société a affiché une perte opérationnelle au terme de son exercice 2012/2013, et une perte nette record après une dépréciation des écarts d'acquisition pour un montant de 60 millions d'euros.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant