Le CAC 40 tente un rebond

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - L'attentisme prédomine dans les premières minutes de cotations ce matin, dans l'attente de la publication des chiffres du chômage américain à 14h30 et dans un contexte qui voit le CAC 40, céder du terrain depuis jeudi dernier.

L'analyse qui sera faite des chiffres américains devra être étudiée de près car paradoxalement, comme cela a été le cas ces derniers mois, des données trop favorables risquent de laisser penser aux investisseurs que la banque centrale américaine n'aura pas de scrupules à stopper plus tôt que prévu son programme de soutien économique. Du côté des sociétés, Alcatel-Lucent, après près de 300% de hausse en 1 an et une restructuration financière réussie, revient dans le CAC40, au détriment de STMicroelectronics, alors qu'on attendait plutôt Iliad...

WALL STREET

Wall Street a terminé dans le rouge jeudi soir, après les solides statistiques du PIB américain et de l'emploi, faisant craindre une augmentation des probabilités de 'tapering', autrement dit de réduction des rachats d'actifs de la Fed dans le cadre du programme de soutien. D'autre part, les investisseurs restent prudents avant la publication vendredi du rapport mensuel de l'emploi. Le DJIA a reculé de 0,43% à 15.821 pts, le Nasdaq cède 0,12% à 4.033 pts, et le S&P500 a reculé de 0,43% à 1.785 pts.

ECO ET DEVISES

La balance commerciale français était déficitaire de -4,697 milliards d'euros en octobre, selon les chiffres des douanes, nettement en-deçà des -5,63 milliards d'euros enregistrés en septembre. Une réduction du déficit qui s'appuie sur la baisse des importations, principalement d'hydrocarbures. "Les exportations diminuent également, mais dans une moindre proportion, grâce à la fermeté des livraisons aéronautiques et à l'expédition d'oeuvres d'art outre-Atlantique", soulignent les Douanes.

La suite du jour : les commandes d'usines allemandes d'octobre (12h00 : consensus -1% m/m). Aux Etats-Unis, les revenus et dépenses des ménages d'octobre (14h30 : consensus +0,3% et +0,2% respectivement), le rapport mensuel de l'emploi (14h30 : consensus 185.000 créations d'emplois non-agricoles, 7,2% de taux de chômage), l'indice du sentiment des consommateurs de novembre (15h55 : consensus 76) et les chiffres du crédit à la consommation d'octobre (21h00 : consensus 14.550 milliards de dollars) sont au programme.

La parité euro / dollar atteint 1,3664 ce matin. Le baril de Brent se négocie 111,26$ et le WTI 97,47$ pour l'échéance de janvier. L'once d'or se traite 1.225$ (+0,03%).

VALEURS EN HAUSSE

* Alcatel-Lucent (+0,10% à 3,29 Euros) : journée faste pour le groupe hier. La société a fait part du succès de l'augmentation de capital en espèces avec maintien du droit préférentiel de souscription annoncée le 4 novembre. Le montant final brut de la levée de fonds s'élève à 956.693.824,80 Euros (prime d`émission incluse), par émission de 455.568.488 actions ordinaires nouvelles. La demande totale tant à titre irréductible qu`à titre réductible a représenté environ 2,582 milliards d'euros, soit près de 270% de l`émission. Le règlement-livraison des actions nouvelles et leur admission aux négociations sur le marché NYSE Euronext Paris interviendront le 9 décembre 2013, date à laquelle les actions nouvelles seront assimilées aux actions ordinaires existantes. Par ailleurs, le Conseil Scientifique des Indices d'Euronext a pris la décision de remplacer STMicroelectronics par Alcatel-Lucent dans la composition du CAC40. Les décisions actées aujourd'hui prendront effet à compter de la séance de Bourse du lundi 23 décembre 2013.

* Total (+3% à 43 Euros) : le groupe a procédé à un gros investissement en Papouasie-Nouvelle Guinée : le rachat de l'intérêt brut de 61,3% détenu par le texan InterOil dans la licence PRL15, qui comprend les champs gaziers Elk-Antelope, et un droit exclusif pour négocier un contrat de fermage sur toutes les licences d'exploration d'InterOil en Papouasie-Nouvelle Guinée. Le montant de la transaction dépendra des capacités réelles des champs. Il devrait se situer dans la fourchette 1,5 à 3,6 milliards de dollars. Un paiement fixe de 613 millions de dollars est prévu à la conclusion de l'accord, qui devrait intervenir au 1er trimestre 2014, puis un autre de 112 millions de dollars lors de la décision d'investissement final sur une usine GNL, et enfin 100 millions de dollars de plus avec le premier chargement issu de cette usine. Le solde variable du prix sera déterminé après passage de deux certificateurs indépendants sur trois puits tests sur le permis PRL15. Le géant français assumera les coûts des puits tests et gérera la construction de l'usine GNL, avant de l'opérer. Le programme de certification devrait être achevé en 2015, selon le communiqué diffusé par les deux sociétés. Par ailleurs, Total aura aussi l'opportunité de prendre des parts dans les permis 236, 237 et 238 dans la région, qu'InterOil continuera à opérer. Les deux sociétés ont aussi l'intention d'examiner des projets en commun dans la zone et plus généralement en Asie Pacifique.

* Wendel (+2,20% à 101,05 Euros) : bénéficie d'une recommandation positive d'un analyste ce matin.

VALEURS EN BAISSE

* Air France KLM (-0,90% à 7,29 Euros) : au mois de novembre 2013, l'activité passage de la compagnie a enregistré une hausse du trafic de 0,9% pour des capacités en hausse de 2%. En conséquence, le coefficient d'occupation a reculé de 0,8 point à 80,3%. Comme prévu, et à la différence de l'an dernier, le trafic a beaucoup moins bénéficié des vacances scolaires françaises de la Toussaint, du report de trafic lié à l'ouragan Sandy et du positionnement de Thanksgiving. Le groupe a transporté 6 millions de passagers (-0,2%). La recette unitaire au siège kilomètre offert hors change est en baisse par rapport à novembre 2012. L'activité cargo a enregistré une légère croissance du trafic de 0,4% pour des capacités quasi stables (-0,3%). Le coefficient de remplissage augmente ainsi de 0,5 point, à 68,7%. La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change est en baisse par rapport à novembre 2012.

* Club Med (-0,05% à 17,40 Euros) : le groupe a publié un chiffre d'affaires consolidé annuel de 1,408 milliard d'euros, en retrait de -3,5% par rapport à l'exercice 2011/2012, dont -1,3% pour les villages sur une base de change identique. L'EBITDA villages se contracte de -5,8% à 118 millions d'euros et le résultat opérationnel villages de -11% à 55 millions d'euros. Le résultat opérationnel brut passe de 22 à 14 millions d'euros, tandis que le résultat net est déficitaire de -9 millions d'euros, après avoir été bénéficiaire de 2 millions d'euros précédemment. Avant éléments non récurrents et impôts, le bénéfice net aurait atteint 32 millions d'euros, précise la société, après 35 millions d'euros un an avant (-10,6%). Rappelons que l'exercice du Club Med court de novembre à octobre. Les perspectives font apparaître des réservations cumulées en hausse de 5,4% au 30 novembre, avec des progressions solides sur les trois zones, en volume d'activité et à taux de change constants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant