Le CAC 40 sonné par la crise grecque

le
0
Un opérateur de marchés derrière sa console. (© DR)
Un opérateur de marchés derrière sa console. (© DR)

L'indice français a terminé la journée sur un repli de 3,74%, à 4869,82 points, dans un volume d'échanges soutenu de 6,1 milliards d'euros. Les investisseurs ont mal réagi à l'annonce du référendum grec et à la sortie éventuelle du pays de la zone euro, sans toutefois céder à la panique.

Passée la chute de près de 5% à l'ouverture, à l'instar de ses voisines européennes, la place a un peu limité ses pertes et est revenue à peu de chose près au niveau où elle était dix jours plus tôt avant de s'emballer en croyant à un accord.

«Il n'y a pas de panique, c'est vraiment le point important, a souligné Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse. Le marché ne fait qu'effacer la hausse de la semaine dernière, avec beaucoup de recul mais pas de mouvement de vente à tout prix. Comme il très difficile pour le marché de spéculer sur un scénario politique qui lui échapppe totalement, les investisseurs prennent du recul et assurent leurs arrières. Malgré tout, il y a toujours la conviction qu'un terrain d'entente peut être trouvé sans aller jusqu'au clash, ce qui explique qu'il n'y a pas de mouvement de panique pour l'instant.»

Bloc "A lire aussi"

La situation s'est brusquement dégradée ce week-end et le Premier ministre grec Alexis Tsipras a provoqué la stupeur en annonçant un référendum sur les exigences de ses

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant