Le CAC 40 se rapproche des 4000 points

le
0
L. Grassin
L. Grassin
(lerevenu.com) - A 09H40 (07H40 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 24,44 points à 3.980,46 points, après avoir franchi quelques minutes après l'ouverture le seuil symbolique des 4.000 points. La veille, il avait légèrement fléchi de 0,17%.

Après la prudence affichée la veille, la cote parisienne repartait vendredi, le marché devant digérer les résultats de nombreuses entreprises dont plusieurs poids lourds.

En dehors de ces publications, le marché n'avait pas grand chose à attendre de la séance dont l'agenda macroéconomique était clairsemé.

Sur le plan macroéconomique, "il n'y a rien à attendre en provenance d'Europe aujourd'hui", indique Stan Shamu, stratégiste chez IG.

Outre-Atlantique, les investisseurs regarderont la deuxième estimation de l'indicateur de confiance des consommateurs de l'Université de Michigan (15H55) pour le mois de juillet.

Du côté des valeurs, le secteur du luxe se portait bien. LVMH (4,14% à 135,8 euros) a annoncé un bénéfice net en baisse de 6% au premier semestre, à 1,58 milliard d'euros, mais des ventes en progression de 6% à 13,7 milliards d'euros. De son côté, Kering (3,77% à 77,35 euros) a vu son bénéfice net fondre à 172,5 millions d'euros au premier semestre, contre 477 millions un an plus tôt, du fait de l'abandon des activités de distribution.

Air France-KLM (+1,79% à 6,48 euros), en restructuration depuis un an et demi, profitait de résultats en nette amélioration au deuxième trimestre 2013.

Renault progressait (+3,55% à 61,8 euros) après avoir maintenu ses prévisions 2013.

Vivendi (2,32% à 16,35 euros) profitait de la cession du contrôle de sa filiale de jeux américaine Activision Blizzard.

Safran (2,71% à 44,16 euros) était dynamisé par un relèvement des perspectives du groupe pour 2013.

Lafarge (+2,94% à 50,76 euros) se portait bien après avoir renoué avec les bénéfices au premier semestre.

Soitec (+3,05% à 1,68 euros) ne pâtissait pas de la baisse de 28% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice décalé.

Parmi les poids lourds, Total (-0,26% à 39,9 euros) était à la peine après la publication d'un bénéfice ajusté qui a reculé moins fortement que les cours du brut.

Autre baisse, Rexel (-4,39% à 17,97 euros) fermait la marche du SBF 120 après un abaissement de ses prévisions pour 2013.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant