Le CAC 40 s'inquiète du Brexit

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont mal débuté la semaine. Le CAC 40 a cédé 1,85% à 4 227,02 points, abandonnant le seuil symbolique des 4 300 points pour la première fois depuis près d'un mois. L'Euro Stoxx 50 a cédé, lui, 1,65% à 2 863,13 points. A Wall Street, le Dow Jones perd 0,07% à l'approche de la mi-séance.

Dans un climat alourdi par la tuerie d'Orlando, en Floride, les investisseurs ne veulent prendre aucun risque. A 10 jours du référendum britannique, ils s'inquiètent des conséquences d'une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Par ailleurs, les opérateurs attendent avec intérêt les réunions de plusieurs banques centrales, Fed en tête. Le comité de politique monétaire de l'institution se réunit mardi et mercredi pour déterminer notamment s'il est temps ou non de relever les taux directeurs américains. Selon les dernières estimations, la probabilité d'un relèvement des taux mercredi est quasi-nulle.

Autre facteur de baisse, les cours des matières premières peinent à rebondir. En net repli en fin de semaine dernière (-3% pour le baril de WTI vendredi soir), le pétrole évolue à proximité de l'équilibre sous le seuil des 50 dollars le baril malgré les propos rassurants de l'Opep. L'institution anticipe un marché mondial du pétrole plus équilibré au second semestre grâce aux perturbations de la production au Nigeria et au Canada.

A la Bourse de Paris, les valeurs cycliques et liées aux matières premières sont logiquement malmenées (-4,14% pour LafargeHolcim, -3,03% pour Technip). Le secteur financier a pâti, lui, des risques d‘un Brexit. Crédit Agricole cède 3,34% et Axa 3,52%. Contre la tendance, Nokia (+1,59%) est la seule valeur du CAC 40 à terminer dans le vert.

(P-J.L)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant