Le CAC 40 relève la tête

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens restent prisonniers de la langueur estivale. Après deux séances de baisse, les principales Bourses européennes ont rebondi mollement. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,72% à 4 421,45 après avoir cédé 1% entre vendredi et hier soir. L'Euro Stoxx 50 a grimpé de 1,13% à 2 993,73 points, mais contre un repli équivalent lors des deux dernières journées. Aux Etats-Unis, la tendance est similaire : le Dow Jones progresse de 0,25% à 18 576 points.

Toujours dans l'attente du discours, vendredi, de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen, les investisseurs ont porté leur attention sur les résultats globalement positifs des enquêtes Markit sur l'évolution de la croissance en zone euro au mois d'août. L'indice PMI Composite, qui regroupe l'activité manufacturière et les services, a légèrement progressé sur le mois en cours, à 53,3 dans sa version préliminaire, contre 53,2 en juillet. Les économistes interrogés par Reuters attendaient un léger recul, à 53,1. Cette enquête suggère que les répercussions du vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne épargnent pour l'instant les économies des pays de la zone euro.

Aux Etats-Unis, les chiffres encourageants publiés cet après-midi ne remettent pas en cause les anticipations d'un relèvement prochain des taux de la Fed. Les ventes de maisons individuelles neuves ont augmenté de 12,4% à 645 000, au rythme le plus soutenu depuis près de neuf ans. Le marché tablait sur seulement 580 000.

Dernier facteur de hausse, les cours du pétrole rebondissent (+1,2% à 47,98 dollars pour le baril de WTI ; +1,44% à 49,87 dollars pour le Brent). Le marché apprécie les informations de presse selon lesquelles l'Iran apparaît plus disposé à apporter son soutien à une action commune de soutien des cours du marché pétrolier.

A la Bourse de Paris, le secteur financier, malmené ces derniers jours, a repris de la hauteur. En hausse de 2,84%, Société Générale a terminé en tête du CAC 40 devant Axa (+2,28%), BNP Paribas (+2,07%) et Crédit Agricole (+2,07%). A l'autre bout du palmarès, Renault a cédé 1,16%, pénalisé par un article du Financial Times selon lequel le rapport de la commission Royal sur les émissions polluantes aurait omis des éléments concernant le constructeur automobile.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant