Le CAC 40 rebondit avant les stats US

le
0
L. Grassin
L. Grassin
(lerevenu.com) - Cette statistique, cruciale pour cerner l'état de la première économie mondiale et in fine pour anticiper la politique monétaire de la Fed, est attendu depuis le début 2014. Les rapports préliminaires ont fait état d'une amélioration marquée, ce que semblent donc confirmer le mouvement de hausse ce matin. L'euphorie est toutefois loin et la prudence reste de mise comme en témoigne l'évolution des indices depuis le 1er janvier, alors qu'approche le début de publications annuelles d'entreprises assez incertaines, comme le prouve la déception d'Alcoa. En Europe, Mario Draghi a aussi douché quelque peu l'optimisme hier, indiquant qu'il était trop tôt pour crier victoire face à la crise...

WALL STREET

Wall Street a terminé en légère baisse malgré des chiffres plutôt rassurants de l'emploi hebdomadaire américain. Mais les opérateurs sont restés prudents à la veille de la publication du rapport mensuel sur le marché du travail outre-Atlantique. Sur le front des entreprises, Alcoa a ouvert en soirée le bal des publications trimestrielles. Le DJIA recule finalement de 0,11% à 16.446 pts, tandis que le Nasdaq cède 0,23% à 4.156 pts. Le S&P50 grignote de son côté 0,04% à 1.838 pts.

ECO ET DEVISES

L'indice du sentiment des affaires de la Banque de France a baissé de 101 à 100 points entre novembre et décembre, ce qui reste conforme aux attentes des économistes. La banque a confirmé viser une croissance de 0,5% du PIB au 4ème trimestre.

La production industrielle française s'est accrue de 1,3% entre octobre et novembre, au-delà de ce qui était attendu (+0,4%), et s'affiche ainsi en hausse de 1,5% sur un an. La production manufacturière a limité pour sa part à 0,2% son avancée mensuelle, conformément aux prévisions. La production a bénéficié de fortes hausses dans les industries extractives et dans le raffinage, et d'une progression plus modeste des matériels de transport. Les équipements électroniques, électroniques, informatiques, machines sont en contraction de -1,4%.

Aux Etats-Unis, tous les regards seront tournés vers le rapport mensuel sur la situation de l'emploi en décembre (14h30 : consensus +197.000 emplois non-agricoles, dont +200.000 dans le privé et +16.000 dans l'industrie, pour 7% de taux de chômage). Les stocks et ventes de grossistes de novembre suivront (16h00 : consensus +0,4%).

La parité euro / dollar atteint 1,3610 ce matin. Le baril de Brent se négocie 106,67$ et le WTI 92,37$ pour l'échéance de février. L'once d'or se traite 1.233$ (+0,4%).

VALEURS EN HAUSSE

* Crédit Agricole (+1,50% à 10,06 Euros) : le quotidien des affaires néerlandophone 'De Tijd' croit savoir que les entités issues du Crédit Agricole sont proches de quitter le capital de Crelan, dont elles détiennent 50%. Cette société belge est le holding de la banque coopérative Crelan, qui comprend Crelan Insurance,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant