Le CAC 40 perd 1% en clôture

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - TENDANCE

Wall Street tente de son côté de se stabiliser ce jeudi, après sa chute de la veille. Déçue notamment hier par un mauvais rapport d'ADP sur l'emploi, la cote américaine a pris note ce jour de chiffres un peu plus rassurants des inscriptions au chômage ou de l'étude Challenger, Gray & Christmas. Comme attendu, la BCE n'a pas modifié sa politique monétaire. Son taux de refinancement reste à 0,5%, tandis que le taux des dépôts demeure à 0% et que le taux de prêt marginal ne bouge pas à 1%.

ECO ET DEVISES

La politique monétaire - qui restera accommodante aussi longtemps que nécessaire - ainsi que "les améliorations importantes observées sur les marchés financiers depuis la mi-2012, devraient permettre une reprise économique un peu plus tard dans l'année", a estimé le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Globalement, la BCE vise une stabilisation puis un redressement de l'activité économique à un rythme modéré d'ici la fin de l'année. Côté inflation, la BCE vise une une évolution "équilibrée" des prix à moyen terme.
La BCE demeure toutefois attentive aux risques baissiers qui continuent de peser sur la région. "Ils incluent la possibilité d'une demande intérieure et mondiale plus faibles que prévu, ainsi que la mise en oeuvre lente ou insuffisante des réformes structurelles dans les pays de la zone euro", prévient le Conseil. Ses membres appellent les Etats à agir en priorité sur la compétitivité et l'adaptation du marché du travail, en particulier pour les plus jeunes.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 11.000 sur la semaine antérieure à 346.000. Un chiffre globalement en ligne avec les attentes puisque le consensus Bloomberg tablait sur 345.000 nouvelles demandes.
La moyenne à quatre semaines atteint 352.500 pour la période terminant le 1er juin. Un chiffre en hausse de 4.500 par rapport à la semaine précédente. Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 25 mai atteint 2,3%, inchangé par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 2,95 millions, en recul de 52.000 par rapport à la semaine précédente.
L'euro termine au-dessus des 1,31/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

* Bourbon
: +5% sur un avis de broker favorable, suivi de Alcatel-Lucent sur des rachats de vendeurs

* ST Dupont : +3% avec MFC et Crit

* Danone gagne 2%. Exane BNP Paribas a relevé de... 26% à 72 Euros son objectif de cours sur Danone, et recommande désormais le titre à "surperformance", contre "neutre" précédemment. L'analyste estime en effet que le marché ouest-européen des produits laitiers frais est en train de se stabiliser, et que le marché américain de la spécialité tient bien, sans trop peser sur les prix, contrairement à ce qu'il redoutait. Il pense aussi que la croissance dans les aliments pour bébés en Chine, si elle ne pourra soutenir le rythme actuel, devrait rester solide.

* Lagardere : +1,5% suivi de Ingenico, Colas et de Eiffage

* EDF gagne encore 1% après détachement ce matin du dividende de 0,68 Euro. EDF reste au centre des débats ce jeudi, alors que dans son rapport sur l'évolution des tarifs réglementés français, la Commission de régulation de l'énergie a calculé que l'inflation des coûts de production et de commercialisation d'EDF devrait conduire à une hausse de 6,8% (et même de 9,6% si la durée de vie des centrales nucléaires n'est pas étendue) des tarifs réglementés dès cet été, de façon à respecter le principe selon lequel ils doivent couvrir les coûts de l'énergéticien. Pour corser le tout, mais surtout l'addition, la CRE a aussi estimé que les revalorisations antérieures n'avaient pas couvert les coûts d'EDF en 2012, et qu'un ajustement additionnel de 7,6% est nécessaire... De quoi faire réagir HSBC qui est aussitôt passé à "surpondérer" sur le dossier ce jeudi matin ! Du côté de Natixis, cette publication des préconisations tarifaires de la CRE amène le broker à relever sa recommandation à "Acheter" (contre Neutre) et son objectif de cours de 16,20 à 23,5 Euros. L'avis de la Commission de régulation de l'énergie, qui a publié hier un rapport prônant une forte hausse des tarifs réglementés pour qu'EDF couvre ses coûts, ne devrait pas être suivi par le gouvernement, explique toutefois Kepler Cheuvreux, qui rappelle que de ces dernières années, le marché a été déçu en se basant trop sur le dogme et pas assez sur la composante "politique" du prix, loin d'être négligeable. Le courtier parie donc sur une nouvelle hausse de l'ordre de l'inflation, qui va décevoir une fois encore les marchés financiers...

* GDF Suez +0,5%. Le groupe a signé avec ses partenaires Legend Power Solutions (RSA), Mitsui & Co (Japon), et The Peaker Trust (RSA), des contrats d'achat d'électricité pour deux nouvelles centrales électriques à turbine à cycle ouvert de 335 MW (Dedisa) et de 670 MW (Avon), situées respectivement dans la province orientale du Cap et dans la province du KwaZulu-Natal. L'investissement total pour les deux centrales s'élève à environ 780 millions d'euros. Le closing financier pour les deux unités devrait intervenir prochainement. La mise en service commerciale est prévue en 2015 pour Dedisa et en 2016 pour Avon.

* France Telecom progresse de 0,5% après le détachement ce matin d'un acompte sur dividende de 0,2 Euro. Orange Business Services a été retenu par Heineken pour unifier son infrastructure de télécommunications dans le monde, soit 60.000 personnes et 1.100 sites dans 53 pays. L'accord, signé pour 5 ans, représente "plusieurs millions d'euros", a fait savoir la filiale de France Telecom. Outre l'accord de base, OBS assurera aussi dans un futur proche des services de visioconférence et de téléservices.

VALEURS EN BAISSE

* Boiron
: redonne 4% avec Areva, suivi de Foncière des Régions

* Cegedim : -3% avec M&P suivi de Vallourec

* Société Générale : -2,5% avec Crédit Agricole, BNP paribas, AXA, Technip, Alten et Faurecia

* Vivendi : -1,5% en compagnie de Lafarge, Total, STM et Altran

* Groupe Eurotunnel perd 0,9%. La Commission de la concurrence britannique a tranché : Eurotunnel n'aura plus le droit d'opérer des ferrys au port de Douvres. Dans son rapport final, le régulateur a estimé que le rachat de trois navires SeaFrance par l'opérateur du tunnel sous la Manche, qui les opère sous la marque "MyFerryLink" risquait d'avoir un impact haussier sur les prix, compte tenu de sa part de marché globale, qui dépasserait 50% sur la liaison. Cela confirme les données préliminaires que la "CC" avait dévoilées en février dernier, lorsqu'elle avait déjà fait part de son scepticisme sur la situation. La CC explique qu'avant qu'Eurotunnel ne se voit interdire l'accès à Douvres pour ses ferrys, une période de transition lui sera accordée pour céder ses deux plus gros navires à un acquéreur ou plusieurs acquéreurs qu'il devra agréer. Techniquement, Eurotunnel se verra interdire d'opérer un service de ferry pendant deux ans à Douvres avec n'importe quel navire, et pendant dix ans avec les bâtiments "Berlioz" et "Rodin". En alternative à cette interdiction, la société pourra vendre les deux bateaux, mais continuera à se voir interdire d'opérer un service de ferry avec quelque bateau que ce soir à Douvres pour deux ans.

* Peugeot perd 0,4%.
La marque Peugeot se félicite d'avoir repris au mois d'avril la première place européenne du segment des berlines B avec la 208 qui devance la Volkswagen Polo, la Ford Fiesta et la Renault Clio IV. Avec l'arrivée des nouvelles versions XY et GTi, la 208 était d'ailleurs la voiture la plus vendue en France au mois de mai, devant sa grande concurrente Clio. La version GTi aurait déjà enregistré près de 4.200 commandes en Europe. Autre nouveauté dérivée de la 208, le crossover urbain 2008 aurait déjà recueilli plus de 15.400 commandes cumulées en Europe, un niveau très supérieur aux objectifs de Peugeot. Ce bon démarrage est donc à la hauteur des ambitions de Peugeot qui compte placer sa 2008 à la première place européenne de sa catégorie et donc devant le Renault Captur. Mais les ambitions de la 2008 sont également internationales puisque ce véhicule produit actuellement à Mulhouse sera lancé industriellement en Chine en 2014 puis au Brésil l'année suivante, pour un objectif de ventes mondiales de 200.000 unités à l'horizon 2015.

Finance Plus, édité par lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant