Le CAC 40 perd 1,33%, toujours pénalisé par la Grèce

le
0
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)

ISIN:FR0003500008:ISIN L'indice CAC 40 a perdu 66,39 points à 4.920,74 points, au plus bas depuis mars, dans un volume d'échanges nourri de 4,2 milliards d'euros. La veille, il avait déjà lâché 0,93%. Le marché a hésité en début de séance avant de reculer de manière plus marquée dans la matinée, toujours affecté par la Grèce. "La Grèce est la priorité des marchés européens, entretenant l'aversion pour le risque depuis plusieurs séances", résume Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Les investisseurs vivent au rythme des nouvelles en provenance de Grèce, qui prennent le pas sur les autres informations économiques, pesant sur leur moral en l'absence d'accord. Le gouvernement grec a reporté au 30 juin, soit à l'expiration du plan d'aide internationale, le remboursement des sommes qu'elle doit ce mois-ci au FMI, ce qui lui permet de gagner du temps pour se mettre d'accord avec ses créanciers.

Le principal indicateur du jour, le rapport mensuel sur l'emploi américain publié dans l'après-midi, n'a pas permis d'enrayer la tendance. Le marché de l'emploi a repris de la vigueur en mai aux Etats-Unis, les créations d'emplois dépassant les prévisions des analystes, à 280.000, tandis que le taux de chômage est très légèrement remonté à 5,5%. "Les chiffres sont dans l'ensemble bons, notamment la composante salaire qui est très regardée par la Fed. C'est donc un

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant