Le CAC 40 gagne encore 0,5% en clôture

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) -

La Bourse de Paris a terminé en hausse mardi (+0,52%) une séance pauvre en rendez-vous économiques, dans un marché qui a consolidé ses gains après son net rebond de la veille.

L'indice CAC 40 a pris 19,73 points à 3.843,56 points, dans un volume d'échanges faible de 2,4 milliards d'euros. La veille, il avait progressé de 1,86%.

"On se maintient avec des volumes très faibles", souligne Xavier de Villepion, vendeur d'actions de Global Equities.

Dans une journée pauvre en indicateurs économiques aux Etats-Unis et en zone euro, les investisseurs ont été peu sensibles à l'abaissement des prévisions de croissance dans le monde par le Fonds monétaire international (FMI).

Le FMI a pointé le risque "accru" d'un tassement des grands pays émergents (Brésil, Russie, Chine...) tout en réitérant ses craintes sur la crise persistante en zone euro.

"Le paradoxe, c'est que ce n'est pas un facteur négatif sur le marché", souligne Waldemar Brun-Theremin, directeur de la gestion à Turgot Asset Management. Il rappelle qu'un mauvais chiffre est actuellement interprété par le marché comme le signe que les banques centrales ne ralentiront pas de si tôt leurs politiques monétaires ultra-accommodantes.

Parmi les valeurs, EDF a bondi (+9,26% à 19,4 euros), alors que le gouvernement va proposer d'augmenter les tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers de 5% le 1er août et de 5% supplémentaires le 1er août 2014, ce qui constitue les plus fortes hausses de ces dix dernières années. Par ailleurs, UBS a relevé sa recommandation sur le titre à "neutre", contre "vendre" auparavant.

Les valeurs industrielles, très sensibles à la conjoncture, ont terminé en hausse à l'image d'ArcelorMittal (+2,59% à 9,04 euros) , Alstom (+2,90% à 25 euros) et Saint-Gobain (+2,22% à 31,50 euros).

Technicolor a gagné 4,55% à 3,45 euros, profitant d'un relèvement de recommandation par Goldman Sachs.

LVMH a pris 2,06% à 131,4 euros. Le groupe va prendre le contrôle d'un des fleurons italiens du prêt-à-porter de luxe, Loro Piana, pour environ 2 milliards d'euros.

Les valeurs automobiles ont poursuivi leur progression, à l'image de Renault (+3,47% à 57,56 euros) et dans une moindre mesure PSA Peugeot Citroën (+1,42% à 7,36 euros). PSA a vu ses ventes mondiales baisser de près de 10% au premier semestre conséquence de l'arrêt de ses activités en Iran et de la mauvaise santé des marchés européens.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant