Le CAC 40 finit en retrait avec le pétrole en ligne de mire (-0,21%)

le
0
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© DR)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© DR)

L'indice CAC 40 a perdu 9,17 points à 4.398,68 points, dans un volume d'échanges de 2,9 milliards d'euros. Lundi, le marché parisien avait reculé de 1,80%. "Dans une séance assez heurtée", la cote parisienne a ouvert dans le vert, rassurée par "le débat présidentiel aux Etats-Unis où le candidat préféré (Hillary Clinton) du marché a semblé l'emporter", souligne à l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

Néanmoins, le marché a rapidement changé de cap, des divergences entre l'Iran et l'Arabie saoudite faisant planer des doutes sur un éventuel accord à Alger, mercredi, des pays producteurs de pétrole sur un gel de la production de l'or noir. Les valeurs bancaires continuaient en outre de peser, au lendemain d'une forte chute de l'action de Deutsche Bank à la Bourse de Francfort, sous l'effet de rumeurs selon lesquelles Berlin aurait refusé toute aide au géant allemand menacé par une amende record aux Etats-Unis. Il existe une "crainte d'un effet de contagion au secteur bancaire" européen, observe M. Larrouturou.

"La baisse du jour (mardi) est aussi à mettre sur le compte d'une très forte baisse des estimations de croissance de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) concernant le commerce mondial en 2016 et 2017", commentent pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève. L'OMC s'est en effet montrée pessimiste mardi concernant le dynamisme des échanges mondiaux,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant