Le CAC 40 enfonce les 4200 points

le
1
DR
DR

Hésitant depuis l'ouverture, le marché s'est progressivement installé dans le rouge, en l'absence d'informations nouvelles et à quelques heures du lancement de la saison des publications d'entreprises pour le troisième trimestre aux Etats-Unis.

«Nous sommes dans une configuration assez négative, puisque les investisseurs attendent un 3e trimestre plutôt en demi-teinte du côté des entreprises européennes et ils n'attendent pas non plus grand chose de la croissance économique européenne», indique Mikaël Jacoby, responsable du trading Europe continentale de Oddo Securities.

«En plus, viennent s'ajouter des facteurs anxiogènes, au niveau géopolitique avec les menaces d'attaques terroristes ou le virus Ebola», ajoute-t-il.

La séance s'annonçant sans rendez-vous majeur, «les investisseurs attendent avec le plus grand intérêt un véritable catalyseur», estime de son côté Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse.

«Nous sommes à quelques heures de l'ouverture du bal des premières publications trimestrielles», rappelle-t-il, avec Alcoa à 22H00.

Les investisseurs seront également focalisés sur le compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine, qui sera publié après la clôture des marchés en Europe.

Parmi les valeurs,

Air France-KLM souffrait (-3,56% à 6,44 euros) après une chute de 15,9% du trafic en septembre liée à la grève des pilotes d'Air France, qui va amputer son résultat d'exploitation de 320 à 350 millions d'euros

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • y.batard le mercredi 8 oct 2014 à 16:10

    je comprends pas: les US vont "mieux que bien" à lire l'intégralité des observateurs mainstream, l'Europe "offre des valorisations basses malgré la morosité" selon ces mêmes observateurs. Quant à EBOLA et le contexte géopolitique, ils ne viennent pas d'apparaître en 2 secondes.