Le CAC 40 en légère baisse

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Dans le sillage des places asiatiques, l'indice français a débuté la semaine sur un léger gain de 0,09% à 4.276 points dans les premiers échanges, avant de basculer dans le rouge.

Les marchés asiatiques ont donc eu droit à une séance de rattrapage ce matin, après avoir été ballottés la semaine dernière. A Tokyo, le recul du yen a valu au Nikkei 225 un bond de 2,2% à la clôture, tandis que Sydney progressait de 1%, ou que Hong Kong et Séoul gagnaient plus de 0,5%. Les publications d'entreprises continuent à donner le "la", avec des regards tournés vers la publication d'Apple ce soir aux Etats-Unis.

En Europe, le lundi est en général peu propice aux annonces mais le calendrier s'étoffe dès demain. Jusque-là, les entreprises du vieux continent ont semblé souffrir de la vigueur de l'euro. Biogen, Loews et Merck publieront leurs résultats trimestriels aux Etats-Unis avant l'ouverture de Wall Street, avant Seagate et Apple après la clôture. En Europe, Michelin est attendu après la fin des échanges.

WALL STREET

Wall Street a encore fini dans le vert vendredi soir, soutenu notamment par la progression des titres Amazon et Microsoft au lendemain des trimestriels des deux géants américains. Les indices sont également toujours stimulés par les espoirs d'un maintien durable des rachats d'actifs mensuels de la Fed... Le DJIA a gagné 0,39% à 15.570 pts, le Nasdaq a repris 0,37% à 3.943 pts, et le S&P500 a progressé de 0,44% à 1.759 pts, sur un nouveau sommet.

ECO ET DEVISES

Trois indicateurs en vue aux Etats-Unis, avec la production industrielle et l'utilisation des capacités de septembre (14h15 : consensus +0,4% & 70%), les promesses de ventes de logements en septembre (15h00 : consensus +0,0% m/m) et l'indice manufacturier de la Fed de Dallas (15h30 : consensus 9).

La parité euro / dollar atteint 1,3809 ce matin. Le baril de Brent se négocie 107,22$ et le WTI 97,65$ pour l'échéance de décembre. L'once d'or se traite 1.350$ (-0,06%).

VALEURS EN HAUSSE

* Areva (+3,4% à 16,7 euros), soutenu par la signature d'un accord pour développer des mines d'uranium en Mongolie. Le groupe va officier via la société Areva Mines LLC, dont elle détiendra 66% aux côtés des 34% de la société publique mongole Mon-Atom. "Un accord concernant une prise de participation de Mitsubishi Corporation a également été signé", indique le groupe français. La société japonaise disposait d'une option pour 34% des parts. Areva, qui prospecte depuis 1997 dans le pays, a conduit des travaux d'exploration aboutissant à la découverte de deux gisements d'uranium dans la province de Dornogobi, Dulaan Uul et Zoovch Ovoo, dont les ressources sont estimées à 60.000 tonnes.

* Fountaine Pajot (+2,8% à 10,38 euros) a achevé son exercice 2012/2013 sur un chiffre d'affaires de 40,7 millions d'euros, supérieur de 6,1% à celui du précédent exercice. Le management estime que ce niveau est conforme aux objectifs annoncés en début d'année, grâce notamment au rebond du segment "coeur de gamme", avec le nouveau modèle Hélia 44. La société a poursuivi sa montée en gamme et fait état d'un bon accueil réservé à ses deux nouveaux navires. Fountaine Pajot précise que les ventes déjà réalisées sur les salons de rentrée sont "en nette augmentation" et "permettent de viser une nouvelle croissance pour l'exercice qui s'ouvre". Des nouveautés seront annoncées au salon Nautique de Paris début décembre. Par ailleurs, Jean-François Fountaine a fait savoir qu'après 37 ans aux commandes, il souhaite transmettre la direction de l'entreprise dès le début de l'année 2014. Nicolas Gardies, actuellement directeur général délégué, lui succèdera.

*Suez Environnement (+2,2% à 13,04 euros) en début de semaine sur le marché parisien, dans plus de 40.000 actions négociées en quelques minutes de cotations. La société bénéficie de l'appui de Morgan Stanley, qui revient à "surpondérer" sur le titre, apprend-on sur le marché, mais aussi de JP Morgan, qui passe de "souspondérer" à "neutre" sur le secteur des services collectifs en Europe.

* EADS (+0,5% à 49,3 euros). La branche "Défense connaîtra son sort en décembre prochain, et nul doute qu'une restructuration se dessine. Le président du groupe, Tom Enders, a expliqué au 'Süddeutsche Zeitung' que le pôle subira nécessairement des réductions d'effectifs. Le géant européen avait déjà fait savoir fin juillet dernier qu'il allait repenser ses contours, en regroupant Airbus Military, Astrium (satellites) et Cassidian (défense et sécurité) au sein d'une même division "défense et espace", qui sera rebaptisée "Airbus Defence & Space". La mise en oeuvre de la nouvelle structure était prévue au 1er janvier prochain, avec un déploiement progressif tout au long de 2014. Tom Enders explique dans les colonnes du journal allemand qu'il sera autorisé à en dire plus sur la restructuration en décembre. En rapprochant trois entités opérationnelles, le groupe estime qu'il sera en mesure de réaliser des synergies, et risque fort d'être confronté à des doublons en matière d'emplois. Mais outre ce volet organisationnel, la branche défense, contrairement à son pendant aéronautique civile, est confrontée à un contexte économique beaucoup plus tendu, à cause de la baisse des budgets de la défense sur les marchés traditionnels des économies développées.

* Canal + (+1,6% à 5,9 euros). Dans un communiqué très succinct, Lagardère(+3,5% à 27,6 euros) annonce qu'il poursuit ses discussions avec Vivendi en vue de trouver un accord sur Canal+ France. Cette indication intervient alors que des rumeurs de presse laissaient entendre que les deux groupes s'étaient accordés sur un rachat des 20% détenus par Lagardère pour 1 milliard d'euros.

* Unibail-Rodamco (+0,4% à 195,3 euros). La foncière a fait progresser son chiffre d'affaires consolidé de 4,3% à 1,275 milliard d'euros après neuf mois d'activité, tandis que les revenus locatifs bruts progressent sur la même base, aidés par la hausse des centres commerciaux (+7,5%), alors que les bureaux sont en retrait de -6,3% après la cession de la tour Oxygène, et le pôle congrès expositions de -3,9%. Les communications d'Unibail à l'issue des premier et troisième trimestres sont historiquement succinctes car la société ne détaille ses chiffres que lors des résultats semestriels et annuels.

VALEURS EN BAISSE

* Lisi (-2,5% à 111,64 euros) perd de l'altitude en début de séance à Paris, dans des volumes encore modestes. HSBC a réduit de "surpondérer" à "neutre" sa recommandation, non sans avoir mis son objectif de cours en phase avec les niveaux actuels, puisqu'il est rehaussé de 97 à 122 euros.

* Capgemini (-0,8% à 46,535 euros) en début de matinée, avec l'abaissement de la recommandation de HSBC, qui a maintenu à 51 euros son objectif de cours sur le dossier. L'action avait gagné plus de 30% sur les six derniers mois.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant