Le CAC 40 efface ses gains après un indicateur allemand décevant

le
0
Opérateur de marché derrière ses consoles. (© DR)
Opérateur de marché derrière ses consoles. (© DR)

Le marché parisien a poursuivi sur sa lancée dans la matinée, prenant plus de 1% au-dessus de 5.200 points, avant de faire machine arrière et de perdre brièvement du terrain.

Les investisseurs ont notamment pâti de la publication du baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers allemands qui a enregistré une baisse inattendue en avril après cinq mois e hausse.

Par ailleurs, "le marché avait peut-être surréagi à certaines publications d'entreprises", souligne Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez HPC.

Plusieurs valeurs ralentissaient comme Essilor et Schneider Electric après avoir progressé en début de séance malgré des publications mitigées.

Les indices européens ont en outre du mal à maintenir leur hausse, puisqu'ils évoluent à de très hauts niveaux, le CAC 40 prenant notamment plus de 20% depuis le 1er janvier, ce qui peut pousser à des prises de bénéfices une fois certains seuils atteints.

La Grèce pouvait également être un facteur de prudence, alors que le pays est pressé de toutes parts par ses créanciers de présenter des mesures budgétaires qui lui permettront de continuer à recevoir l'aide internationale.

Une réunion des ministres des Finances de la zone euro doit par ailleurs se tenir en fin de semaine.

Mais, pour l'heure, "les marchés financiers paraissent immunisés par rapport aux déboires grecs car la certitude que la BCE interviendra

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant