Le CAC 40 débute la séance dans le rouge

le
1
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)

En début de séance, l'indice CAC 40 perdait 29,54 points à 5.165,87 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,79%. Mardi matin, la nouvelle que tout le monde attendait depuis des mois est tombée juste avant l'ouverture des marchés européens avec l'annonce d'un accord sur un troisième plan d'aide au pays, selon une source gouvernementale grecque.

Le ministre des Finances Euclide Tsakalotos a brièvement indiqué "qu'un ou deux détails" restent cependant à régler au cours de la journée. Autre nouvelle de poids pour les marchés, la banque centrale chinoise (PBOC) a annoncé mardi avoir abaissé de presque 2% le taux de référence du yuan face au dollar, affirmant vouloir accorder un rôle accru au marché pour déterminer la valeur de la monnaie chinoise.

Selon John Plassard de Mirabaud Securities, il est difficile de "nier que la chute des exportations soit l'une des raisons principales". "La guerre des monnaies serait est le prochain thème +à la mode+?", s'est-il interrogé. Cette annonce "ne fait que renforcer le dollar, qui pèse déjà largement sur les résultats des entreprises américaines" et "relance aussi la +guerre des changes+, en particulier en Asie où les banques centrales se livrent une forte concurrence pour affaiblir les taux de change", ont également souligné les analystes de Aurel BGC.

Aujourd'hui, les investisseurs prendront connaissance

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2889755 le mardi 11 aout 2015 à 10:59

    la nouvelle grecque était attendue, celle chinoise beaucoup moins. Il faut rappeler que malgré la baisse de 8% de leurs exports, ils font 48 milliards de $ d'excédent mensuel ! En plus, ils avaient la prétention de faire du yuan une monnaie de réserve. Ce sont les mêmes qui ont permis aux ménages de s'endetter comme des fous pour spéculer en bourse. Bref, ils sont aussi intelligents que nos socialistes...