Le CAC 40 clôture en légère hausse

le
0
DR
DR
L'indice a été soutenu par certains résultats trimestriels rassurants outre-Atlantique, notamment dans le secteur bancaire (Goldman Sachs, JP Morgan...), ainsi que par une production industrielle plus solide que prévu aux Etats-Unis et le rebond d'Apple à Wall Street. L'indice parisien a ainsi terminé sa course en hausse de 0,30% à 3.708 pts. Les investisseurs attendent désormais la publication du Livre Beige de la banque centrale américaine ce soir...

ECO/DEVISES

Selon la Fed ce mercredi, la production industrielle aux Etats-Unis pour le mois de décembre 2012 a augmenté de 0,3% en comparaison de novembre, contre 0,2% de consensus, après une hausse de 1% durant le mois précédent. le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 78,8%, contre 78,5% de consensus. La production manufacturière de décembre, enfin, a grimpé de 0,8% contre +0,4% de consensus, après un gain de 1,3% en novembre.

L'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois de janvier 2013 a reculé à 47, contre un niveau révisé à 48 en décembre 2012 (47 auparavant estimé). L'indicateur venait tout de même d'afficher huit mois de hausse consécutifs, approchant de son point mort logé à 50.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 1 million de barils pour la semaine close au 11 janvier 2013, à 360,3 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse de 2,3 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux augmenté de 1,9 million de barils quand le consensus attendait une hausse de 2,9 millions de barils. Enfin, les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont progressé de 1,7 million de barils contre une hausse de 1,9 million de barils anticipée par le consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,3307$. Du côté du baril, le WTI s'affiche à 94,1$, et le Brent ressort à 110,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* Gemalto domine les hausses du CAC40 sur un rebond de 4,1%. Le titre avait perdu près de 1% hier.

* Carrefour progresse de 2,2% en attendant la publication des ventes 2012 du groupe demain matin. Le titre du numéro deux mondial de la distribution avait déjà subi des dégagements la semaine dernière sur fond de craintes de forte baisse des ventes de ses hypermarchés en France en fin d'année 2012.

* Lafarge remonte de 1,9% après avoir chuté de 2,9% hier.

* Safran regagne aussi 1,8% après une baisse de 1% mardi.

* Veolia (+0,7%) Transdev vient d'être renouvelé par le gouvernement de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud comme opérateur des lignes de bus des régions 10, 11 et 13 de Sydney pour un montant de 745 M$ australiens soit 590 ME, effectif dès le 1er janvier 2013.

* Alcatel-Lucent gagne 0,6%. L'équipementier et l'indien Reliance Communications sont parvenus à un accord sur un contrat de l'ordre de 1 milliard de dollars pour l'externalisation de la gestion des réseaux de l'opérateur. Des rumeurs laissaient entendre que le groupe français ferraillait avec son concurrent Ericsson pour ce projet. Alcatel et Reliance ont ainsi étendu le champ d'un accord initial de services gérés signé en 2008. Selon les premiers éléments disponibles, l'accord serait signé sur 8 ans et emporterait transfert de 4.000 salariés de Reliance vers Alcatel-Lucent.

VALEURS EN BAISSE

* Faurecia chute de 6%. L'équipementier a communiqué hier soir pour indiquer que le chiffre d`affaires, le résultat opérationnel et le résultat net 2012 sont en ligne avec les objectifs, mais que l`endettement financier net a dérapé à 1,8 milliard d`euros, en conséquence de la baisse rapide de la production automobile en Europe, particulièrement lors des deux derniers mois de l`année, ayant conduit à une augmentation des stocks et à une baisse des cessions de créances clients. Le chiffre d`affaires a atteint 17,4 milliards d`euros, en hausse de 7,3% (+2% à données comparables). Le résultat opérationnel s`établit à 514 millions d`euros, soit 3% du chiffre d`affaires total. Le résultat net part du groupe s`élève à 140 millions d`euros. Il prend en compte des charges pour restructuration de 84 millions d`euros pour adapter le dispositif industriel à la chute des niveaux de production en Europe.

* Peugeot est affecté par la publication de sa filiale Faurecia et perd 3,3%. L'endettement étant actuellement un sujet critique pour PSA, l'augmentation de la dette nette de Faurecia touche donc directement le groupe automobile... Par ailleurs, la société de gestion britannique Odey Asset Management a légèrement réduit sa position vendeuse sur Peugeot, à 2,66% du capital en date du 15 janvier contre 2,83% du capital le 13 décembre 2012. Odey Asset Management reste quand même à la tête de la plus grosse position vendeuse sur Peugeot déclarée par les institutionnels à l'AMF. Par ailleurs, le hedge fund britannique Marshall Wace a légèrement fait évolué sa position vendeuse, à 0,88% du capital de Peugeot le 15 janvier contre 0,9% du capital en date du 8 janvier.

* Les prises de bénéfices gagnent le secteur bancaire. Société Générale rend 2,8% et Crédit Agricole perd 2,2%. Natixis et BNP Paribas perdent respectivement 0,2% et 0,1%. Société Générale va inscrire dans ses comptes du quatrième trimestre une dépréciation d'écart d'acquisition liée à la participation de 50% qu'elle détient dans le courtier Newedge pouvant atteindre jusqu'à 384 Millions d'euros, annonce Reuters. La banque française va également inscrire une charge de plus de 605 ME liée à la réévaluation de sa dette propre au titre du quatrième trimestre. L'entreprise doit publier les résultats de son quatrième trimestre 2012 le 13 février.

* Renault recule de 1,8%. La direction et les organisations syndicales représentatives du personnel de Renault ont tenu hier une sixième réunion portant sur la compétitivité des usines françaises. Lors de cette réunion ont été abordées des propositions visant à abaisser le point mort de l'entreprise, ce qui passe principalement par une réduction des effectifs.Les départs naturels et ceux liés au dispositif de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences en cours sont estimés à 5.700 entre 2013 et fin 2016. Pour contribuer à l'abaissement du point mort de l'entreprise, au-delà de ces départs qui ne seraient pas remplacés, Renault estime qu'un ajustement supplémentaire serait nécessaire pour arriver à une baisse d'effectif globale de l'ordre de 7.500 à l'horizon 2016. L'objectif de baisse des effectifs sur la période 2013-2016 contribuerait à une économie sur les frais fixes de l'ordre de 400 millions d'euros.

* GDF Suez (-0,5%) annonce avoir obtenu de la part du ministère norvégien du Pétrole et de l'Energie des participations dans quatre licences d'exploration. Parmi ces quatre licences, deux se situent en mer du Nord et deux en mer de Norvège. Dans le cadre du "Awards in Predefined Areas (APA) round 2012, 51 nouvelles licences ont été attribuées à 40 compagnies. La Norvège représentait 39% de la production et 42% des réserves prouvées et probables de GDF Suez fin 2011. GDF Suez détient également un portefeuille important de permis d'exploration sur le plateau continental norvégien.

Finance Plus, édité par lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant