Le CAC 40 clôture en baisse de 0,7%

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - L'indice CAC 40 a perdu 27,55 points, à 3.851,03 points, dans un volume d'échanges très faible de 1,9 milliard d'euros. La veille, il avait pris 0,61%.

Le marché parisien, qui a passé l'essentiel de la journée dans le rouge, a connu une séance calme, ignorant une série de statistiques économiques. De son côté, Wall Street débutait la séance avec prudence, au lendemain de nouveaux records.

"Il n'y a pas eu de quoi trop préoccuper les investisseurs", résume Guillaume Garabédian, gérant chez Meeschaert Gestion Privée.

En zone euro, le moral des investisseurs allemands a reculé en juillet et est ressorti nettement inférieur aux attentes, d'après le résultat du baromètre Zew.

Les investisseurs n'ont pas non plus tremblé après plusieurs chiffres aux Etats-Unis. La production industrielle a augmenté en juin de 0,3%, le déficit de flux de capitaux investis à long terme s'est réduit en mai, tandis que les prix à la consommation ont augmenté plus fortement que prévu le mois dernier.

Les marchés «restent, surtout, prudents avant les interventions du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke devant les membres du Congrès» américain mercredi et jeudi, soulignent les économistes chez Aurel BGC.

Ces discours seront d'autant plus surveillés que Ben Bernanke avait rassuré les marchés la semaine dernière en indiquant qu'il maintiendrait pour le moment une politique monétaire très accommodante. Les investisseurs se préparent néanmoins à une réduction prochaine des rachats d'actifs de la Fed à mesure que l'économie se redressera.

Parmi les valeurs, Gemalto a grimpé en tête du CAC 40 (+6,45% à 76,96 euros) grâce à une note d'Exane-BNP Paribas qui anticipe un possible contrat avec Apple.

Artprice.com s'est envolé (+23,89% à 19,60 euros) après avoir demandé à l'AMF une enquête, jugeant suspecte sa récente dégringolade en Bourse.

Club Med a gagné 0,40% à 17,55 euros après le feu vert donné par l'Autorité des marchés financiers (AMF) à l'OPA contestée du fonds Axa Private equity, filiale de l'assureur Axa, et du conglomérat chinois Fosun.

EDF a pris 0,73% à 19,95 euros, après l'annonce par EDF Energies Nouvelles de son alliance avec le groupe japonais Mitsubishi pour construire quatre parcs éoliens d'une capacité totale de 72 mégawatts dans le nord de la France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant