Le CAC 40 cède 4,05% au terme d'une séance douloureuse

le
0
Salle de surveillance des marchés, chez Euronext. (© Euronext)
Salle de surveillance des marchés, chez Euronext. (© Euronext)

L'indice CAC 40 a perdu 164,49 points à 3.896,71 points, clôturant sous 3.900 points pour la première fois depuis juillet 2013, dans un volume d'échanges très étoffé de 5,3 milliards d'euros. Le marché a ouvert en nette baisse, avant de creuser rapidement ses pertes, alors que Wall Street a ouvert sur un repli.

"Les deux facteurs qui pèsent sur les marchés restent en place, à savoir les banques et le pétrole", souligne Alexandre Baradez, analyste chez IG France. Les investisseurs ont été rattrapés par leurs inquiétudes sur la solidité financière du secteur bancaire, qui s'étaient pourtant apaisées la veille. Pour John Plassard, de Mirabaud Securities, "le secteur bancaire continue de s'enfoncer dans les abysses".

La Deutsche Bank, qui a pourtant reçu le soutien du ministre allemand de l'économie, revient tester ses plus bas de lundi. Les banques italiennes sont au plus bas et l'indice grec, plombé par ses banques, revient à son niveau de 1989", énumère-t-il.

Le marché a été par ailleurs affecté par la baisse des cours du pétrole qui continuaient de se rapprocher de leurs plus bas niveaux depuis 2003 à l'ouverture new-yorkaise, plombés par la surabondance générale et la nouvelle chute des marchés mondiaux. Pour M. Baradez, cette phase de baisse du marché pourrait toutefois bientôt arriver à son terme. "Cela ressemble à une phase de capitulation (forte baisse du marché avant

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant