Le CAC 40, a terminé en hausse de 0,64% pour sa dernière séance.

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - La Bourse de Paris a connu une année pratiquement blanche en 2014, les incertitudes entourant la croissance mondiale et le regain de tensions géopolitiques ayant éclipsé les actions entreprises par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir la zone euro.

Dans un contexte aussi incertain, les valeurs défensives ont été recherchées de même que celles offrant le plus de rendement, cette dernière thématique ayant été prépondérante dans les gestions d'actifs cette année. (Full Story)

A l'inverse, le secteur de l'énergie a pâti de la chute des cours du pétrole au deuxième semestre.

L'indice phare de la place parisienne, le CAC 40, a terminé 2014 à 4.272,75 points, en hausse de 0,64% pour sa dernière séance de l'année mais en baisse de 0,54% par rapport à fin 2013.

Selon les résultats du sondage trimestriel mené auprès d'une cinquantaine d'analystes et de gérants de fonds et publié mi-décembre, l'indice CAC 40 devrait atteindre 4.700 points fin 2015. (Full Story)

De son côté, la Bourse de Londres a fini sur un gain de 0,29% la dernière séance d'une année 2014 au cours de laquelle l'indice FTSE 100 londonien aura perdu 2,71%.

L'indice FTSE, qui a terminé l'année à 6.566,09 points, est particulièrement exposé aux valeurs liées aux matières premières. Or le cours du pétrole s'est effondré de moitié depuis juin tandis que le ralentissement économique en Chine a pesé sur le secteur minier.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant