Le CAC 40 a perdu près de 9% au premier semestre

le
1

(AOF) - Incertains l'essentiel de la séance, les marchés actions européens ont finalement clôturé en hausse, soutenus par les propos rassurants du gouverneur de la Banque d'Angleterre. Le CAC 40 a gagné aujourd'hui 1% à 4 237,48 points, l'Euro Stoxx 50 a progressé de 1,15% à 2 864,74 points. A Wall Street, le Dow Jones grimpe de 0,50% à 17 783,20 points.

Après la chute post-Brexit et le rebond qui s'en est suivi, les investisseurs ont bien accueilli les propos du gouverneur de la Banque d'Angleterre. Mark Carney a assuré que son institution mettrait tous ses moyens à disposition pour limiter l'impact du Brexit sur l'économie britannique dans les semaines et les mois à venir, ouvrant ainsi la voie à un assouplissement monétaire.

Cette communication était très attendue après le choc créé par le Brexit et les craintes que fait peser ce dernier sur la reprise mondiale. Frappées de plein fouet par le regain d'aversion pour le risque, les principales Bourses européennes ont ainsi terminé le mois de juin en net repli. Le CAC 40 a cédé 6,45%, l'Euro Stoxx 50 a abandonné 7,35%. Depuis le début de l'année, les actions de la zone euro affichent désormais des pertes de 10% (-8,62% pour le CAC) et leurs homologues américaines de 2%, ce qui s'explique aussi par une croissance économique mondiale qui ne décolle pas, par les anticipations de hausse des taux et par le fort ralentissement de l'économie chinoise.

Dans cet environnement particulièrement difficile, les valeurs du secteur bancaire et les cycliques sont les grandes perdantes de ce premier semestre. Société Générale, Peugeot, Crédit Agricole et Axa ont perdu environ un tiers de leur valeur.

Les valeurs défensives, en revanche, ont logiquement tiré leur épingle du jeu. L'Oréal signe ainsi la meilleure performance du CAC 40 avec un gain de 9,3% depuis le début de l'année, suivi par Sodexo (-5,8%) et Vinci (-7,1%).

Malmenées en 2015 par la chute des cours du brut, les valeurs liées au pétrole ont profité du rebond de l'or noir entamé en début d'année (depuis le 11 février, le cours de WTI a bondi de 86% à 48 dollars le baril). Technip termine le semestre sur une hausse de 4,8%, Total sur une progression de 4,4%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cyti8 il y a 10 mois

    Franchement, que peut-il dire d'autre? C 'est le baratin habituel que peut dire n'importe qui dans une telle situation. Imaginerait-on, qu'il puisse dire l'inverse ?