Le CA de Carlsberg au 1er trimestre inférieur au consensus

le
0
BAISSE DES VENTES DE CARLSBERG AU 1ER TRIMESTRE
BAISSE DES VENTES DE CARLSBERG AU 1ER TRIMESTRE

par Teis Jensen

COPENHAGUE (Reuters) - Carlsberg a fait état mercredi d'une baisse plus marquée qu'attendu de ses ventes au premier trimestre, d'un recul sur le marché chinois et d'effets de change défavorables.

Le chiffre d'affaires a baissé de 3% à 13,01 milliards de couronnes danoises (1,75 milliard d'euros) contre 13,18 milliards de couronnes attendu en moyenne par 14 analystes interrogés par Reuters. Les variations de change ont eu un impact négatif correspondant à 5 points de pourcentage, a souligné le brasseur.

Les facturations en Asie, l'une des principales zones de croissance pour Carlsberg, ont baissé de 0,7% à 3,5 milliards de couronnes alors que les analystes les attendaient en hausse de plus de 2%.

"Les développements sur le marché de la bière en Asie ont été mitigés avec une poursuite de la croissance dans des marchés comme l'Inde et le Népal mais une baisse de 3% à 4% sur le marché chinois", a dit le groupe dans un communiqué.

Les ventes du brasseur en Asie ont dépassé celles réalisées en Europe de l'est l'année dernière, en dépit de la baisse des volumes en Chine où il a fermé sept brasseries, principalement dans l'est du pays pour se concentrer sur ses points forts à l'ouest.

"Les évolutions en volume ont été plus faibles qu'attendu", a dit Morten Imsgard, analyste chez Sydbank.

Carlsberg est le plus petit des quatre premiers brasseurs mondiaux, qui ne seront bientôt plus que trois une fois le rachat en cours de SABMiller par Anheuser Busch Inbev réalisé.

Le directeur général de Carlberg, Cees't Hart, s'est lancé dans un programme de réduction des coûts et de relance de la croissance, depuis son arrivée il y a un à la tête du groupe, en perte de vitesse après le rachat de la première marque de bière russe Baltika en 2008.

Le brasseur danois, qui n'a pas communiqué sur ses résultats, a confirmé qu'il anticipait toujours une croissance du bénéfice d'exploitation entre 0% et 5% cette année.

Il s'attend à des effets de change négatifs de 550 millions de couronnes cette année, alors qu'il projetait auparavant 600 millions.

L'action perd 2,5% en Bourse de Copenhague.

(Teis Jensen, Wilfrid Exbrayat et Marc Joanny pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant