Le c?ur des femmes plus sensible au stress

le
0
L'irrigation cardiaque reste stable après une forte émotion, augmentant le risque d'infarctus.

Cause importante de décès en France, les maladies coronariennes ne frappent pas de la même manière selon le sexe. Alors que la fréquence des accidents cardiaques reste plus importante chez les hommes que chez les femmes, ces dernières ont plus de risque d'avoir des symptômes de malaise cardiaque après une forte émotion.

Tentant de comprendre les raisons de cet écart, des chercheurs de la faculté de médecine de Pennsylvanie (États-Unis) ont découvert que le débit sanguin dans les artères coronaires augmente chez les hommes soumis à un stress, mais reste stable chez les femmes - ce qui pourrait expliquer la plus grande fragilité de leur c½ur lors d'une émotion intense.

Conductance des artères

L'expérience a été menée auprès de 17 hommes et femmes en bonne santé. Le rythme cardiaque et la tension artérielle de chaque volontaire ont d'abord été mesurés, ainsi que la «conductance» des artères coronaires, qui alimentent le c½ur en sang oxygéné, au

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant