Le business lucratif de la déradicalisation

le , mis à jour le
5
100 millions d'euros vont être consacrés à la lutte contre la radicalisation durant les trois prochaines années. 
100 millions d'euros vont être consacrés à la lutte contre la radicalisation durant les trois prochaines années. 

Près d'un an après les attentats du 13 novembre, la France cherche toujours comment lutter efficacement contre la radicalisation. Des moyens considérables ont été dégagés pour cette lutte. Le 24 octobre dernier, Manuel Valls annonçait une enveloppe de 100 millions d'euros durant les trois prochaines années pour le fonds de prévention de la délinquance. Mais comme le souligne une enquête de France Inter, cette manne financière a généré un marché dont les pratiques ne sont pas toujours très claires.

Tâche sensible

Depuis les attentats de janvier 2015, la demande pour de la prévention a explosé, et aujourd'hui ce ne sont pas moins de 80 structures qui sont présentes sur ce nouveau marché. D'après les chiffres du gouvernement, plus de 2 200 personnes considérées comme « radicalisées » sont suivies par des associations. Une tâche sensible qui n'est pas toujours confiée à des structures très professionnelles. La sénatrice écologiste Esther Benbassa conduit une mission parlementaire sur le sujet, elle explique : « Plus on avançait, plus on se rendait compte qu'il y avait des associations qui s'étaient engouffrées dans le créneau parce que ça rapporte de l'argent, et que ces associations faisaient n'importe quoi. »

France Inter a aussi pu recueillir le témoignage d'un jeune homme, ex-salarié d'une de ces structures de lutte contre la radicalisation : « Lorsque j'ai rejoint cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 300CH il y a 11 mois

    La seule solution c de réouvrir Cayenne

  • nayara10 il y a 11 mois

    Ils ont tous les droits et l'argent du peuple ces polissons ...

  • GLLOQ440 il y a 11 mois

    Cela fait maintenant plus de cinquante ans que les gouvernements français successifs délèguent aux associations partisanes leurs obligations régaliennes pour pas dire attribuent les marchés du social à leurs petits copains.

  • M940878 il y a 11 mois

    la meilleure déradicalisation c'est 6 pieds sous terre

  • testani2 il y a 11 mois

    Grave cette gabegie.. Avec le sang des français..