Le business autour de l'élection du pape

le
0
En attendant un nouveau pape sous la pluie, les touristes trompent l'ennui. Les petits vendeurs de parapluies et les boutiques de souvenirs font du business.

A Rome, entre un ½il rivé sur la cheminée de la Sixtine et les pieds dans l'eau, les milliers de touristes et de fidèles trompent l'attente et la pluie en pèlerinant dans les boutiques, les cafés et les musées. Si le mauvais temps fait le désenchantement des uns, elle fait le business des autres.

En faction devant les hôtels ou arpentant les rues, des bataillons de jeunes vendeurs pakistanais alpaguent le chaland pour vendre leur lot de parapluies et de ponchos. «J'en vends à peu près dix par heure, se félicite l'un deux. Les touristes prient pour que le pape soit élu, moi je prie pour que la météo continue comme ça».

Le best-seller: un chapelet à l'effigie de Jean-Paul II et de Benoît XVI

Les musées se frottent les mains eux aussi. Particulièrement l'un d'eux qui, rue Battisti,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant