Le Burkina Faso dit avoir déjoué un coup d'Etat le 8 octobre

le
0
 (Actualisé tout du long) 
    OUAGADOUGOU, 21 octobre (Reuters) - Les forces de sécurité 
du Burkina Faso ont déjoué une tentative de coup d'Etat fomenté 
le 8 octobre dernier par une trentaine de membres de l'ancienne 
garde présidentielle (RSP), a annoncé le ministre de l'Intérieur 
Simon Compaoré. 
    Les comploteurs prévoyaient d'attaquer la résidence 
présidentielle, des casernes et une prison à Ouagadougou, à 
minuit, a déclaré Simon Compaoré. 
    "Des enquêteurs de la police judiciaire ont découvert les 
préparatifs en cours d'une vaste conspiration destinée à 
déstabiliser les institutions de la République et à prendre le 
pouvoir par les armes", a commenté le ministre. 
    Les forces de sécurité se sont heurtées aux putschistes 
lorsque quatre anciens membres de la garde présidentielle ont 
été appréhendés par la police à leur retour d'un "pays voisin". 
Deux d'entre eux ont été tués dans la confrontation qui a suivi. 
    Dix-neuf personnes ont été arrêtées pour tentative de 
renversement du président Roch Marc Christian Kaboré et de son 
gouvernement. Une enquête est en cours. 
    Le putsch était conduit par un membre de l'ex-RSP, Gaston 
Coulibaly. En septembre 2015, des soldats de cette unité 
demeurés fidèles à l'ancien président Blaise Compaoré avaient 
tenté un coup d'Etat pendant six jours et ont pris plusieurs 
ministres en otage. 
     
 
 (Mathieu Bonkoungou et Nadoun Coulibaly; Jean-Stéphane Brosse 
et Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant