Le bulldozer Bastareaud a gagné en sérénité

le
0
Le bulldozer Bastareaud a gagné en sérénité
Le bulldozer Bastareaud a gagné en sérénité

Personnage atypique dans le sport de haut niveau, Mathieu Bastareaud a longtemps été caricaturé pour sa fragilité mentale. Plus mature et plus serein, le centre des Bleus semble s'épanouir comme jamais en Angleterre. Et cela s'en ressent sur ses performances sur le terrain.

Son physique est davantage celui d’un avant, mais c’est au centre que Mathieu Bastareaud s’est rendu indispensable au RC Toulon et en équipe de France. Des allures de déménageur, des percées de bulldozer, le natif de la banlieue parisienne a tout pour s’épanouir dans le nouveau plan de jeu de Philippe Saint-André. Un jeu au large raréfié et des attaques plein axe très puissantes pour faire mal à l’adversaire. Résultat à 27 ans, celui qui dispute sa première Coupe du monde est l’un des meilleurs atouts des Bleus depuis le début du mois de septembre. « Comme vous le voyez, Mathieu a beaucoup progressé, salue Patrice Lagisquet, entraîneurs des arrières. Il a pris de la confiance, il a pris du recul aussi par rapport aux critiques extérieures. On sent qu’il est épanoui, et il montre une palette technique de plus en plus riche. Ses performances sont de plus en plus abouties, et c’est très bien pour l’équipe car sa sérénité apporte beaucoup à la ligne de trois-quarts. »

Un cadre dans le vestiaire

Une sérénité qui n’a pas toujours caractérisée le garçon. De la polémique de sa folle nuit néo-zélandaise en 2011, à ses larmes à la fin d’un match de Top 14 l’année dernière, Mathieu Bastareaud a souvent été présenté comme un joueur à fleur de peau. « Malgré toutes les critiques, il apporte énormément au jeu du XV de France, surtout quand ça ne va pas trop et qu’on a besoin d’avoir un peu d’avancée, qu’on n’est pas très bien », précise son ami Rabah Slimani. De joueur fragile mentalement, le Toulonnais est donc passé au rang de cadre comme le confirme le capitaine Thierry Dusautoir. « Mathieu, au-delà de ses performances sur le terrain, c’est quelqu’un de très important dans la vie de groupe. C’est un relais important pour moi quand j’ai besoin de faire passer des messages donc je suis très heureux qu’il s’épanouisse comme ça. »

Schmidt : « Nous n’avons aucun joueur de son gabarit »

Première rampe de lancement du jeu tricolore, Bastareaud fait peur aux Irlandais. « Nous n’avons aucun joueur de son gabarit dans l’équipe. J’ai beaucoup de respect pour ce qu’il apporte en équipe de France et on a longtemps eu du mal à le neutraliser. Je me souviens de lui avec quatre joueurs irlandais accroché à ses basques il y a deux ans au Stade de France », raconte le sélectionneur irlandais Joe Schmidt. « Il est difficile à arrêter et je suis bien placé pour le savoir. Il aspire beaucoup de défenseurs et on dirait qu’il est en grande forme », avance de son côté Jonathan Sexton. Car en charnière, Bastareaud n’a pas peur de démolir son vis-à-vis. Pour le plus grand plaisir de Sébastien Tillous-Borde, ravi de faire équipe avec lui, en sélection comme en club. « L’an dernier, il avait fait mal à Sexton, il l’avait mis KO je crois. C’est sûr que c’est toujours bien de l’avoir avec nous. C’est pour ça que je joue à Toulon avec lui et pas contre lui ! »

Sexton : « Nos deux centres n’ont peur de rien »

Associé à Wesley Fofana, Mathieu Bastareaud participe à l’éclosion d’une paire de centres complémentaires. Un secteur de jeu dans lequel le XV de France excelle depuis le début du Mondial, notamment contre le Canada il y a dix jours à Milton Keynes. Sur la pelouse du Millenium de Cardiff, « Basta » sera surveillé de près les joueurs du XV de Trèfle. « On entend beaucoup parler de (Mathieu) Bastareaud. C’est bien sûr un joueur très costaud et très physique, et il faudra qu’on s'en tienne à notre système », prévient Keith Earls. « Tout ce que je sais, c’est que nos deux centres n’ont peur de rien et qu’ils ne laisseront pas passer Bastareaud, ni personne d’autre », avance enfin Jonathan Sexton. Le maitre d’ouvrage irlandais a lancé la bataille. Tout ce qu’aime Bastareaud !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant