Le budget de la Sécurité sociale adopté en première lecture à l'Assemblée

le
0
Le budget de la Sécurité sociale adopté en première lecture à l'Assemblée
Le budget de la Sécurité sociale adopté en première lecture à l'Assemblée

Les députés ont voté mardi après-midi en première lecture le budget 2014 de la Sécurité sociale. Ce texte a été voté à 320 voix pour et 243 contre. Il devrait être amendé lors de la suite du débat parlementaire, notamment sur le volet controversé de l'épargne qui a suscité un tollé la semaine dernière, provoquant un recul du gouvernement. Le PS et ses alliés EELV et radicaux de gauches, ont voté pour. Sans surprise, l'UMP, l'UDI et le Front de gauche ont voté contre.

Les socialistes ont défendu un texte allant vers le «progrès». «Rétablir les comptes c'est un peu notre rocher de Sisyphe», a lancé le député PS Jean-Marc Germain, lors des explications de vote. Et de se dire «affligé» par les «leçons» à droite. «Le chemin que nous voulons pour la sécurité sociale c'est le progrès».

Après le recul du gouvernement ce week-end sur la fiscalité de l'épargne, l'opposition a fustigé une nouvelle fois «l'amateurisme» du gouvernement. «Vous êtres dans le déni de la réalité de notre pays», a condamné le député UMP du Loiret Jean-Pierre Door. «Votre politique marche en crabe (...) Vous faites les poches des Français avec un matraquage fiscal», a-t-il ajouté. «Plutôt que des propositions gadgets, occupez-vous plutôt des Français», a-t-il encore ajouté, condamnant un projet de budget «ni responsable», et «pas sincère».

Même tonalité du côté des centristes qui ont dénoncé un projet «incohérent». «Nous avons assisté à un exercice de rétro-pédalage» sur la hausse des taxes sur certains produits d'épargne, a encore taclé Francis Vercamer, député Nouveau Centre du Nord (UDI).

Les principales mesures du budget de la Sécu pour 2014

Le gouvernement veut faire passer le déficit de la Sécu en dessous des 13 milliards d'euros.

NOUVELLES RECETTES: 4,2 milliards

- baisse du plafond du quotient familial, dans le cadre de la réforme de la politique familiale

- ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant