Le budget britannique bridé par une conjoncture difficile

le
0
La hausse des prix et des déficits ne laisse guère de marge de man?uvre au ministre des Finances, George Osborne, qui présente mercredi son budget au Parlement.

L'accumulation de mauvaises nouvelles pour l'économie britannique place le ministre des Finances George Osborne dans une position très difficile pour sa présentation du budget mercredi au Parlement. L'inflation en hausse à 4,4% en février et le déficit public qui ne cesse de se creuser lui laissent peu de marge de man½uvre pour adoucir les effets du plan d'austérité de 81 milliards de livres sur quatre ans (93 milliards d'euros) présenté l'an dernier.

George Osborne a promis un «budget de croissance», avec des cadeaux aux petites et moyennes entreprises. Mais il n'aura pas d'autre choix que de maintenir des fortes coupes budgétaires. Le ministre pourrait même resserrer le cordon en supprimant l'équivalent d'un milliard de livres par an de niches fiscales.

Le mois dernier, le Trésor britannique a en effet été obligé d'emprunter presque deux fois plus que prévu, soit 11,8 milliards de livres. Cette augmentation efface d'un coup les rentrées fiscales records

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant