Le budget 2017 de l'Irlande jugé imprudent

le
0
    DUBLIN, 12 octobre (Reuters) - Le budget 2017 annoncé par le 
gouvernement irlandais va au-delà de toute prudence, a estimé 
mercredi l'organisme de contrôle de la politique fiscale du 
pays.  
    Le budget présenté mardi par le ministre des Finances, 
Michael Noonan, prévoit de nouvelles hausses de dépenses et des 
baisses d'impôts totalisant 1,3 milliard d'euros.  
    Au total, le gouvernement envisage désormais d'injecter 
trois milliards d'euros dans l'économie en 2016-2017, contre 2,4 
milliards prévus auparavant. 
    "Nous voyons que cela va au-delà des 2,4 milliards, qui 
représentaient déjà une limite de prudence à ne pas dépasser", a 
déclaré le président du Fiscal Advisory Council, John McHale.  
    L'Irlande, habituée à la rigueur budgétaire et à l'austérité 
ces dernières années après avoir fait appel à l'aide 
internationale, se trouverait en légère infraction par rapport 
aux règles budgétaires de l'Union européenne, ajoute-t-il. 
    Par exemple, le déficit structurel serait réduit l'an 
prochain de 0,3%, alors que l'UE demande que ce soit 0,6%.   
    "Ce ne sont pas de grosses infractions, du moins sur la base 
des projections actuelles, mais ce sont néanmoins des 
infractions", a expliqué John McHale à la chaîne de télévision 
RTE. 
    Michael Noonan a déclaré mardi que le gouvernement entendait 
 appliquer "une politique fiscale prudente" et dit prévoir un 
déficit budgétaire de 0,4% du PIB en 2017, contre 32% en 2010, 
lorsqu'il a pris ses fonctions, après l'explosion de la bulle 
immobilière.     
 
 (Conor Humphries, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant