Le budget 2015 tente de réconcilier les Français avec l'impôt sur le revenu

le
8
AFP
AFP

(lerevenu.com) - Cette initiative risque pourtant d'accentuer les clivages entre ceux qui paient l'impôt sur le revenu et ceux qui en sont exemptés et ne résout pas les défauts structurels de cet impôt centenaire, notent de nombreux spécialistes.

«Si on avait voulu restaurer la confiance dans l'impôt, c'est à peu près exactement ce qu'il ne fallait pas faire», estime ainsi Thibault Gajdos, économiste au CNRS. «C'est une réponse politique instantanée à un problème d'opinion publique instantané», renchérit Michel Taly, avocat fiscaliste.

Baptisé «impôt de discorde» par le deuxième président de la IIIe République Adolphe Thiers, farouche opposant à sa création, l'impôt sur le revenu est aujourd'hui solidement implanté dans notre paysage fiscal. Mais, tout juste un siècle après son adoption pour soutenir l'effort de guerre de la France, il reste l'objet de débats passionnés, la cuvée 2013 ayant même conduit à diffuser l'expression de «ras-le-bol fiscal» jusqu'au coeur du gouvernement.

Cette attention peut sembler exagérée car seulement la moitié des contribuables le payent et il rapporte beaucoup moins à l'Etat que d'autres mécanismes fiscaux (73 milliards d'euros en 2013, contre 163 milliards pour la TVA et quelque 90 milliards pour la CSG). Mais il reste le plus emblématique, car il incarne l'idéal affiché de progressivité et de redistribution de notre système fiscal. Un idéal réitéré par la promesse de François Hollande d'un impôt

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SaasFee le mardi 30 sept 2014 à 11:17

    Allez hop, 100€ de plus

  • boyaciya le mardi 30 sept 2014 à 11:04

    le seul moyen de nous réconcilier avec l'impôt c'est d'arrêter de jeter l'argent du contribuable par la fenêtre

  • ddenis14 le mardi 30 sept 2014 à 10:12

    Les classes moyennes se sont bien fait avoir. On commence par augmenter les impôts pour tout le monde, puis on accorde des allègements ou une suppression de l'impôt pour les plus petits revenus. Mais sans toucher aux autres, et le tour est joué!

  • EuropeGa le mardi 30 sept 2014 à 10:10

    1974, c'est la première année du budget en déficit, et cela n'a pas changé depuis 40 ans : conséquence directe de la loi de 1973.

  • EuropeGa le mardi 30 sept 2014 à 10:08

    Le budget en déficit depuis 40 ans, conséquence directe de la loi Pompidou Giscard de 1973.

  • M3182284 le lundi 29 sept 2014 à 22:44

    simple, payé par tous, et de faible teux. L'inverse de la réalité. Ce qui est bon pour la communauté ne l'est pas pour les urnes.

  • jayce003 le lundi 29 sept 2014 à 21:42

    Ils sont vraiment en plein rêve ces mecs là ! Ça fait peur

  • lsleleu le lundi 29 sept 2014 à 17:43

    ha ? ça m'étonnerais surtout si on sait ce qu'ils en font !