Le Britannique Kazam se lance sur le marché des smartphones

le
0
Le Britannique Kazam se lance sur le marché des smartphones
Le Britannique Kazam se lance sur le marché des smartphones

Un nouveau joueur joint la partie. Le fabricant britannique Kazam lance mardi en France deux gammes de smartphones Android avec une stratégie commerciale qui, selon ses dirigeants, fera la différence sur un marché hexagonal des téléphones nus ou sans forfait déjà saturé par l'arrivée massive de fabricants asiatiques low cost comme Wiko ou Acer.

Fondé en avril 2013 par des anciens du fabricant taïwannais HTC, Kazam - facile à prononcer dans toutes les langues - ambitionne d'atteindre 5% de parts du marché français en 2014 en se déployant le plus rapidement possible grâce à un solide réseau de 629 distributeurs physiques et un premier partenariat avec le marchand en ligne Cdiscount.

Une offre commerciale agressive

James Atkins, le responsable marketing, résume l'état d'esprit de la marque par un slogan « moins, c'est parfois mieux» derrière lequel se cache une tactique bien définie concentrée sur l'Europe de l'Ouest. Il n'est pas question de concurrencer les leaders du marché, Samsung et Apple, mais de séduire tous les segments de consommateurs avec des prix agressifs : de 79 à 179 euros. Quitte à supprimer des accessoires comme les écouteurs ou écarter un design plus original.

Rien de révolutionnaire non plus dans le processus de fabrication afin de faire coïncider une qualité digne du marché et des tarifs bas : les sept terminaux des gammes Trooper (milieu de gamme) et Thunder (haut de gamme) fonctionnent sous un système Android 4.2.2 des plus classiques. Dotés d'écrans de 3,5 à 5,5 pouces, tous leurs modèles en plastique aux faux airs de Samsung Galaxy III (S3) sont fabriqués à Shenzen (Chine).

Un meilleur SAV comme valeur ajoutée

En y regardant de plus près, seul un modèle, le haut de gamme Q45, est vraiment taillé pour 2014, année où la 4G sera reine. Les autres se contentent d'une connexion au réseau 3G, mais, selon le directeur France, Rémi Girault, « tous les prochains modèles annoncés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant