Le Brexit coûterait cher aux propriétaires britanniques

le
2

Après les professionnels, c’est au tour du ministre des Finances britannique de prévenir ses compatriotes qu’une sortie de l’Union européenne causerait une chute de la valeur de l’immobilier.

Le ministre des Finances britannique George Osborne a déclaré dimanche que les propriétaires de logements subiraient un «contrecoup significatif», avec une baisse du prix des maisons et des crédits immobiliers plus chers, si les électeurs du pays votaient en faveur d’une sortie de l’Union européenne en juin. En avril dernier, un sondage mené par le cabinet KPMG auprès de 25 investisseurs majeurs en immobilier, montrait que les deux tiers d’entre eux estimaient qu’un Brexit déboucherait sur une baisse des investissements étrangers en Grande-Bretagne.

Dans un entretien accordé à la chaîne ITV, George Osborne souligne que ce choix aura un impact direct pour la plupart des porte-monnaie britanniques. «Il ne s’agit pas seulement de grandes questions relatives à notre identité en tant que pays. Cela concerne le cœur de la sécurité financière des gens», a-t-il souligné. «Je suis à peu près sûr qu’il y aura un impact négatif significatif sur la valeur des logements des gens et sur le coût des crédits immobiliers. Il ne s’agit que d’un exemple du type d’impact économique qui découlerait d’une sortie de l’Union européenne», a poursuivi George Osborne.

Scrutin très serré en vue

Ce dernier ainsi que le Premier ministre David Cameron ont placé les risques économiques liés à un «Brexit» au cœur de leur campagne en faveur d’un maintien de la Grande-Bretagne au sein de l’Union européenne, question soumise à un référendum organisé le 23 juin. Des enquêtes d’opinion montrent que les électeurs pensent que rester dans l’UE est effectivement la meilleure chose pour la Grande-Bretagne, mais ces mêmes enquêtes laissent entrevoir un scrutin très serré dans un mois et demi.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 il y a 7 mois

    Si les prix baissent, alors ce sera la ruée.. et donc les prix vont monter

  • M4189758 il y a 7 mois

    JPi - Pour les polis tiques saxons les anglais devraient rester dans l'UE pour des questions de sous: les propriétaires, les riches et non pour de bonnes raisons de cohésion, de partage de soutien mutuel des européens. Eh bien qu'ils sortent.