Le Brésil veut une carte précise de son territoire

le
0
Les cartes du pays sont anciennes. Gouvernement et armée s'intéressent aux capacités des satellites d'observation de la terre du spécialiste européen de l'espace.

Astrium-Geo Information Services, filiale d'Astrium et ex-Spot Image, ambitionne d'être retenue comme le fournisseur des armées brésiliennes et du gouvernement fédéral en images satellitaires. Les cartes civiles urbaines et militaires sont anciennes. Brasilia veut les remettre à jour. La tâche, gigantesque, est à la mesure de ce vaste pays qui classe le Brésil au cinquième rang mondial par la superficie avec 8,5 millions de km dont 62 % de forêt et 16.000 km de frontières.

Face à l'enjeu, Astrium-Geo Information Services a créé en 2009 une filiale détenue à 100 % et basée à São Paulo. «Nous avons présenté notre offre au ministère de la Défense », déclare Pierre Duquesne, directeur de la filiale, la dernière née des implantations d'EADS au Brésil. La société a présenté aux armées les capacités d'un nouveau satellite d'observation de la terre Spot Image de la constellation Pléiades qui doit être lancé par la fusée russe Soyouz d'ici la fin de l'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant