Le Brésil va geler 10 mds de reals de dépenses publiques

le
0
    BRASILIA, 27 novembre (Reuters) - La présidente brésilienne, 
Dilma Rousseff, va geler 10 milliards de reals (2,5 milliards 
d'euros) de dépenses publiques, le gouvernement n'étant pas 
parvenu à s'assurer le feu vert du Congrès à une révision des 
objectifs d'économies budgétaires fixés pour cette année, a 
annoncé vendredi la présidence. 
    Un décret présidentiel dans ce sens sera publié lundi.  
    La loi budgétaire brésilienne impose à l'exécutif de geler 
une partie des dépenses en cas de besoin pour respecter 
l'objectif de solde budgétaire primaire (hors service de la 
dette) fixée pour l'année en cours.  
    Face à la chute des recettes fiscales résultant de la 
récession économique, le gouvernement de Dilma Rousseff a 
renoncé à afficher un excédent budgétaire primaire cette année, 
ce qui était prévu initialement, et table désormais au contraire 
sur un déficit de record de 48,9 milliards de reals, 
l'équivalent de 0,85% du produit intérieur brut (PIB).  
    Les difficultés budgétaires ont conduit la présidente à 
annuler vendredi un voyage officiel prévu au Japon et au Vietnam 
prévu dans les prochains jours.  
    Plusieurs sources ont déclaré cette semaine à Reuters que le 
gouvernement pourrait être contraint de reporter l'augmentation 
du salaire minimum prévue en janvier pour ne pas creuser 
davantage le déficit.  
    Le PIB brésilien devrait se contracter de 3,1% cette année 
selon la dernière enquête de la banque centrale auprès des 
économistes, ce qui marquerait la pire récession subie par le 
pays depuis un quart de siècle.  
        
 
 (Lisandra Paraguassu; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux