Le Brésil, un eldorado pour les hyper et supermarchés

le
0
Le pays est le troisième marché alimentaire au monde derrière les États-Unis et la Chine. Ce qui en fait un relais de croissance incontournable pour les distributeurs.

L'homérique combat entre Carrefour et Casino pour le contrôle de Grupo Pao de Açucar (GPA) est à la hauteur de l'enjeu pour les deux groupes. Le Brésil est en effet leur principal relais de croissance. Tous deux souffrent sur leur marché national, notamment avec leurs magasins les plus grands. «L'hypermarché est de moins en moins adapté aux habitudes de consommation dans les pays matures, explique un ancien dirigeant de Carrefour. C'est en revanche le format idéal pour profiter de la croissance des pays émergents.»

Les perspectives de croissance au Brésil sont immenses. Le pays est le troisième marché alimentaire au monde derrière les États-Unis et la Chine et devant l'Inde. Et, pour le moment, la distribution moderne ne représente que la moitié du ­marché.

700 millions de synergies

Avec les enseignes Pao de Açucar et Carrefour, les deux groupes dominent le segment des hypermarchés, avec 494 magasins. Ils possèdent également 117 supermarchés (Carrefour Ba

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant