Le Brésil trompe à nouveau le Chili

le
0
Le Brésil trompe à nouveau le Chili
Le Brésil trompe à nouveau le Chili

Grâce à une superbe passe en profondeur de Danilo, Roberto Firmino a marqué le seul but du duel sud-américain dans un style très brésilien, en dribblant le gardien (1-0). Comme lors du Mondial, le Chili a dominé le jeu et le ballon, mais le Brésil a encore trouvé le moyen de s'imposer. La paire Neymar-Firmino s'impose peu à peu.


Brésil - Chili
(1-0)

R. Firmino (71') pour Brésil


Robinho entre en jeu, cale un double contact sexy et ouvre le jeu vers Danilo. Sa passe en profondeur transperce le bloc chilien, jusque-là inviolable. Firmino, lui aussi entré quelques minutes plus tôt, dribble Claudio Bravo du gauche et finit du droit, à la brésilienne. Un coup de poignard dans le dos pour un Chili qui a joué à la chilienne : beaucoup de mouvements, du jeu et de la solidité, mais pas de victoire au bout. Cet après-midi à Londres, la Roja retrouvait son bourreau brésilien pour la première fois depuis la barre de Pinilla, la séance de tirs aux buts de Julio Cesar et la cruelle élimination du dernier Mondial. Une cruauté qu'elle n'est pas prête d'oublier : au moment du but décisif, le Chili comptait près de 70% de possession de balle et deux fois plus de tirs que la Seleçao. Alors que Sampaoli alignait l'éternel 3-5-2, avec Claudio Bravo, Medel, Vidal et Alexis Sanchez, Dunga avait changé le schéma et les hommes par rapport à l'essai parisien de jeudi. Un 4-4-2 avec Luis Adriano en 9, Neymar soutenu par Coutinho et Douglas Costa, et un milieu musclé Souza-Fernandinho. Derrière, Jefferson, Thiago Silva, Miranda et Danilo ont conservé leur place, tandis que Dunga a donné une opportunité à Marcelo, alors qu'il l'avait tant critiqué lors du Mondial.
Le Chili domine, Neymar joue et Medel mord
Et comme prévu, c'est bien le 3-5-2 de Jorge Sampaoli qui s'empare du jeu et du ballon. Pressés dans un premier temps, les Brésiliens s'en remettent aux numéros de Neymar pour respirer et à leur pressing pour contrer, mais la défense à trois chilienne s'écarte toujours assez pour conserver le ballon. Alors que Neymar encaisse et rend les coups, Alexis Sanchez répond avec quelques coups du sombrero dans son " Emirates". A la 20ème minute, le match sort de son aseptisation londonienne et revient en Amérique latine le temps de quelques instants. Gary Medel et Neymar se chamaillent sur un coup d'épaule.

Sur l'action suivante, le Pitbull commet une faute sur le...










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant