Le Brésil se relève, l'Argentine n'y arrive pas

le
0
Le Brésil se relève, l'Argentine n'y arrive pas
Le Brésil se relève, l'Argentine n'y arrive pas

Vainqueur de la Colombie (3-0), la Celeste prend ses aises en tête, en compagnie du Chili tombeur du Pérou lors d'un clasico del Pacifico bouillant (3-4) et de l'Equateur qui a battu la Bolivie (2-0). Le Brésil relève doucement la tête alors que l'Argentine, tenue en échec au Paraguay (0-0) n'y arrive toujours pas.

L'équipe de la journée : Uruguay


On la disait sur le déclin, sans vraie relève, sans idée et surtout privée de ses deux stars Cavani et Suarez. Mais voilà la Céleste a toujours des armes et de la ressource. Contre les Colombiens, les Uruguayens ont su bonifier la première victoire de leur histoire en Bolivie obtenue 4 jours plus tôt. Toujours menée de main de maître par le maestro Tabarez les uruguayens n'ont fait qu'une bouchée de la Colombie. Avec sérieux, sans génie peut-être mais avec une maîtrise impressionnante. Les bleus ciel ont d'abord fait du classique, en s'en remettant à un coup de casque rageur de Godin sur corner. Avant d'accentuer leur avance par un lob subtil de Rolan et de conclure sur un but en coin d'Abel Hernandez. Résultat, alors qu'ils partaient avec un sérieux handicap initial sans leur duo d'attaque, l'Uruguay caracole en tête après deux journées. Les partenaires de Maxi Pereira réalisent même leurs meilleurs débuts en éliminatoires depuis 50 ans.

Les joueurs de la journée : Alexis Sanchez et Eduardo Vargas


Décidément ces deux-là régalent. Dans l'ambiance toujours bouillante de Lima où l'hymne chilien a été copieusement sifflé, les deux attaquants de poche ont été les grands artisans du succès de la Roja lors d'un superbe Clasico del Pacifico. Incandescent Sanchez a été dans tous les bons coups, d'abord en ouvrant le score sur une passe magistrale d'Isla. Alors que le Chili était mené 2-1 le joueur d'Arsenal a ensuite joué les ouvres-boîte en dégainant une superbe passe laser pour Valdivia sur le second but conclu par Vargas. Il a ensuite permis au Chili de prendre l'avantage après une merveille d'action collective avant de conclure sa performance majuscule en servant parfaitement son compère Edu au terme d'un contre rondement mené. Résultat un doublé pour le nino maravilla et un autre pour l'homme au tatouage Air Jordan et la Roja confirme qu'elle est bien une des meilleures sélections du monde à l'heure actuelle.

Le but de la journée : Alexis Sánchez



Action d'école pour contourner le bloc péruvien...

[H2…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant