Le Brésil replante 34 millions d'arbres

le
0
Subissant la déforestation de plein fouet, la forêt atlantique ne fait plus que 7,3 % de sa superficie initiale.
Subissant la déforestation de plein fouet, la forêt atlantique ne fait plus que 7,3 % de sa superficie initiale.

Le Brésil se lance dans une vaste campagne de reboisement de la forêt atlantique.



A défaut d'amener la présidente Dilma Rousseff à renoncer au projet de barrage de Belo Monte, la conférence Rio+20 en juin dernier, la Coupe du Monde de football (en 2014) et les prochains Jeux Olympiques d'été (qui auront lieu à Rio de Janeiro en 2016) « obligent » tout de même le Brésil à renforcer sa politique environnementale. A l'échelle fédérale, un plan d'action signé par le gouvernement de l'État de Rio de Janeiro devrait par ailleurs contribuer à endiguer la déforestation de la forêt atlantique - laquelle s'étendait originellement sur toute la longueur du littoral - et à diminuer les émissions de gaz à effet de serre durant la grand-messe du sport.


Dévoilé par le Secrétaire de l'Environnement de l'État de Rio de Janeiro Carlos Minc, ce programme se veut intraitable. Les zones qui recevront les boutures ont en effet d'ores et déjà été définies et toute entreprise qui sera révélée coupable de déboisement devra replanter. Afin d'accompagner la démarche, un site Internet sera par ailleurs mis en ligne le mois prochain pour que chacun puisse suivre le processus.



Protection de l'environnement et création d'emplois



Cette initiative sert également la société dans son ensemble puisque les 15 pépinières qui seront créées dans le nord-ouest de l'État et le programme de plantation d'hévéas et d'extraction de latex qui les accompagnera généreront près de 5 000 emplois. « Il faut également s'occuper du traitement de ces arbres. C'est un bienfait qui va au-delà de la réduction des gaz à effet de serre pendant les JO », résume Carlos Minc, cité par nos confrères du site Internet Greenetvert.fr.


Les 200 000 euros investis dans cette campagne d'ici fin 2015 devraient enfin faciliter la sauvegarde de la biodiversité en recréant un écosystème viable. Il ne reste plus qu'à connaître la réaction des entreprises concernées?


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant