Le Brésil lance un plan d'austérité de 30 milliards de dollars

le
0
C'est la première décision importante de la nouvelle présidente Dilma Rousseff, destinée à juguler l'inflation.

«Ça va faire mal ». C'est en ces termes que le ministre des Finances brésilien Guido Mantega a annoncé, mercredi, le plan de coupes budgétaires, première décision importante du mandat de Dilma Rousseff, au pouvoir depuis le 1er janvier.

Le message est clair : hormis les programmes sociaux et les investissements du gouvernement, la réduction de 50 milliards de reais (30 milliards de dollars) par rapport au budget approuvé par le Congrès fin 2010, devrait toucher les dépenses de fonctionnement de tout l'appareil public. Ainsi les concours pour les recrutements de fonctionnaires seront suspendus cette année. Les dépenses en voyages devront être réduites de moitié et les administrations n'auront ni le droit d'acquérir de nouveaux véhicules ni de nouveaux locaux.

Dans le cadre de cet effort budgétaire, le gouvernement veut limiter la hausse du salaire minimum. Alors que ce dernier était de 510 reais (224 euros) en 2010, le gouvernement souhaite le relever à 540 o

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant